Actualité

EXCLUSIF. La maison de Malcolm n’est plus

Les rumeurs de la destruction de la maison mythique de la série couraient depuis plusieurs semaines. Malcolm France est allé vérifier à Los Angeles. Images inédites.

Souvenez-vous : il y a maintenant 5 ans, Malcolm France avait publié un reportage pour vous emmener « sur les traces de Malcolm », devant la maison ayant servi durant 7 ans au tournage des plans en extérieur, située au 12334 Cantura Street à Studio City au nord de Los Angeles.

Car il s’agit bien d’un quartier résidentiel, et une famille y vivait à l’année, louant son domicile à la production uniquement les jours de tournage. Nous nous réjouissions alors que les fans de la série aient un « lieu de pèlerinage », contrairement à ceux de la majorité des shows et films, tournés en studio dans des décors reconstitués. Ces pèlerinages appartiennent désormais au passé.

Les rumeurs qui nous étaient parvenues étaient pour le moins vagues : la maison était un jour à vendre, un autre en travaux, et les rapports les plus inquiétants évoquaient la destruction et la reconstruction de la mythique bâtisse de la famille sans nom la plus célèbre d’Amérique. Aucune image cependant ne venait apporter une quelconque preuve. À l’ère des smartphones où une photo fait le tour du monde en moins de temps qu’il ne faut à Stevie pour reprendre sa respiration, avouez que le doute était toujours permis.

Reportage à Los Angeles

C’est avec ce mince espoir que nous abordions ce soir-là le virage qui mène à Cantura Street. Afin de lever les suppositions, Malcolm France avait décidé de réaliser un nouveau reportage sur place. C’est malheureusement l’hypothèse la moins agréable qui allait se vérifier. Au numéro 12334 se dresse aujourd’hui une nouvelle maison, au style discutable en total désaccord avec celui des autres pavillons du quartier. Il ne reste plus rien de celle que nous avons connue à l’écran.

La voisine d’en face pointe le bout de son nez, nous en profitons pour lui demander de nous éclaircir. Elle ne cache pas sa déception et nous confie qu’elle a passé une partie de son enfance à jouer dans cette maison, alors tout à fait anonyme, et que ces dix dernières années c’était la fierté du quartier. Malheureusement, la crise financière a causé à ses derniers propriétaires, comme à de nombreux Américains, des soucis d’argent. Ne pouvant plus régler les mensualités du crédit, ils se sont vu déposséder de leur habitation. Une fois saisi, le 12334 a été vendu au plus offrant, et c’est pour le prix dérisoire de 250.000 dollars qu’une nouvelle famille a pris possession des lieux et a donc rasé puis reconstruit, en quelques semaines.

Sur le même sujet

Mots clés : , , , , , , , , , ,

Commentaires