Saison 2, épisode 10

« Le grand méchant Reese »

Note
(No Ratings Yet)
Titres
France Le grand méchant Reese
États-Unis The Bully
Numéro
26 (2.10)
Code de production
06-00-214
Première diffusion
États-Unis   20 décembre 2000   Fox Broadcasting Company
France   28 janvier 2002   M6
Scénario
Alex Reid
Réalisation
Personnages
Craig Lamar Traylor (Stevie Kenarban), Kyle Sullivan (Dabney Hooper), Evan Matthew Cohen (Lloyd), Eric Nenninger (Eric Hansen), Kasan Butcher (Joe), Eric Fleeks (Ref), Eric Marquette (Braveheart), Tyler Roche (Jeffrey), Laura Henry (mère de Jeffrey), John Lacy (spectateur), Michael White (entraineur), Ellis Williams (patiente), Susan Yeagley (infirmière), Jerry Messing (enfant), Jacob Franchek (enfant), Nick Fuoco (enfant), Taylor Beacom (enfant), Kenneth Schmidt (enfant), Dion Overstreet Jr. (enfant), Troy Martin (Heckler), Kristin Quick (Flora Mayesh)

Résumé

Scène d'introduction Malcolm et Reese s’amusent à exploser du papier à bulles. Quand Dewey arrive, il leur vient une idée : l'enrouler dedans !

Reese a intégré l’équipe de lutte du collège et fort de sa popularité, s’apprête à combattre une fille. Mais suite à sa lourde défaite, il décide de changer son image et de devenir un gentil garçon. Les élèves de l’école en profitent alors, pour se venger sur Malcolm, agacés par ses remarques sarcastiques. Pendant ce temps, Francis essaie de convaincre ses parents de le faire rentrer à la maison pour son anniversaire. Il veut en effet à tout prix éviter la coutume de l’école militaire qui veut qu’un cadet soit entièrement rasé le jour J. Les parents, se sentant coupables de ne pas pouvoir offrir le billet d’avion à leur fils, décident de lui envoyer un cadeau par La Poste.

Détail des intrigues

Malcolm et Reese s’amusent à exploser du papier à bulles quand Dewey arrive ; dans la scène suivante, Dewey est roulé dans du papier à bulle, Malcolm et Reese sautent sur une planche pour l’envoyer en l’air et le voir redescendre dans de retentissants crépitements.

Avec les sports de combat, Reese utilise enfin son énergie destructrice à bon escient. Il s’est fait une réputation, il gagne le respect général et fait la fierté de tous. Mais quand il perd face à une fille, c’est le drame…

Le traumatisme d’avoir perdu face à une fille est tel, que Reese renonce à toute violence et décide de devenir gentil, bouleversant ainsi tout l’ordre social de l’école…

Reese n’étant plus là pour assurer sa protection, Malcolm se retrouve confronté aux violentes représailles de nombreux camarades qui lui reprochent ses sarcasmes et son humour douteux. Malcolm a le choc de découvrir qu’il est détesté dans son école…

Francis tremble devant l’imminence de son anniversaire en voyant le bizutage que l’on réserve à ceux qui fêtent le leur à l’école militaire. Paniqué, il supplie ses parents de pouvoir revenir à la maison pour l’occasion, mais Hal et Lois n’ont pas les moyens de lui payer son voyage…

Répliques cultes

    • Malcolm [À la caméra] : Reese a enfin trouvé un moyen de mettre des raclées à tout le monde, et d’en tirer gloire et avantages !
    • Homme : Alors, vous êtes les parents de Reese ?
    • Hal : Pourquoi ?
    • Homme : Il est incroyable ! J’ai vu leur dernier mach, au combat il était décisif ! Il a motivé toute l’équipe !
    • Lois : Et alors ?
    • Homme : Et alors, rien ! Votre fils est génial !
    • Hal : … Merci.
    • Malcolm [À la caméra] : Il faut qu’on s’habitue ! C’est nouveau, pour nous, d’être fiers de Reese !
    • Dabney : Vous savez, la défaite très embarrassante de Reese pourrait avoir de très lourdes conséquences pour nous tous. Il va devoir reconquérir sa position de grand méchant loup de l’école !
    • Lloyd : Tu sous-entends qu’il va devoir être encore plus méchant et plus vicieux qu’avant sa défaite ?
    • Dabney : C’est tout à fait possible ! On peut pas savoir ! Moi, comme mesurant dix pantalons baissés de force, je suggère de ne pas porter de slip pendant les jours qui viennent.
    • Reese : Ce que j’ai fait avec le lait, c’était pour me tuer ! J’ai tué l’ancien Reese !
    • Malcolm : veux dire que te recouvrir de chocolat au lait c’était comme un baptême ?
    • Reese : Mais non, crétin ! Je me suis lavé de mon ancien moi ! C’est un nouveau départ !
    • Lois : Oui, allo ?
    • Francis : Maman, j’ai une grande nouvelle ! Je pourrai être là mercredi !
    • Lois : Francis, je t’ai déjà dit…
    • Francis : Non, non ! Rassure-toi, ça ne te coûtera rien ! J’ai un copain dont le père est chauffeur routier, et il veut bien que je voyage dans la remorque de son camion frigorifique jusqu’à l’autoroute. Là, y’a un copain qui est pilote d’avion insecticide. S’il a pas trop bu, il me larguera au milieu d’une meule de foin, près de la gare. Et de là…
    • Lloyd : Hé, Malcolm ! Tu veux mon gâteau ?
    • Malcolm : Pourquoi ? T’as pas faim ?
    • Lloyd : Non ! J’ai mangé mon déjeuner et mon déjeuner de secours ! Depuis que Reese me vole plus, j’en ai deux fois plus !
    • Dabney : Et moi, il ne m’a pas forcé à avaler l’herbe depuis des jours ! Je redécouvre les plaisirs de la table !
    • Stevie : Ah ! Que la vie… est belle !
    • Enfant : Et ben, moi, je prends des cours de danse ! Et ça m’est égal que tout le monde le sache !
    • Reese : T’as bien raison !
    • Malcolm [À la caméra] : Avant, Reese l’aurait réduit en bouillie pour l’avoir dit ! Les temps ont vraiment changé ! Là, c’est comme si on entrait dans le Siècle des Lumières ! L’Âge d’Or ! C’est cool !
    • Malcolm : Alors, la seule raison pour laquelle tout le monde me tolère, c’est uniquement par peur de mon frère ?
    • Dabney : Nous aussi, on en a un peu marre de ton arrogance, tu sais…
    • Malcolm : Ces gars-là sont cinglés ! Je suis très drôle ! Hein, les gars, que je suis drôle ?
    • Lloyd : Bah, en fait, tu réussis parfois à être caustique !
    • Stevie : Ou disons plutôt… qu’il est insolent !
    • Dabney : Ou qu’il est même piquant, sarcastique, joli garçon, mais… Regardez, elle dégage cette fille !
    • Malcolm : Je vais te dire pourquoi je suis dans cet état ! Depuis que Reese a perdu contre cette fille, il n’est plus du tout le même ! Alors, maintenant, il n’y a plus personne pour me protéger de tous ceux qui me trouvent ni malin, ni drôle, ça veut dire toute l’école !
    • Hal : Oh, il t’arrive d’être sarcastique !
    • Malcolm : Merci ! Je me sens bien mieux, maintenant !
    • Hal : Tiens, tu vois !
    • Malcolm : Hé !
    • Garçon : Qu’est-ce que tu veux ?
    • Malcolm : J’ai deux mots à te dire !
    • Garçon : Vas-y.
    • Malcolm : Je voudrais m’excuser.
    • Garçon : Pour quoi ?
    • Malcolm : Tu te souviens, l’autre jour, il pleuvait et t’as dit « Ah, il pleut », et moi j’ai dit « Merci, Einstein !»…
    • Garçon : Ouais, mais pourquoi tu m’as dit ça ? Moi, mon nom, c’est pas Einstein !
    • Malcolm : Je faisais référence à Albert Einstein. Tu sais bien, le physicien, le grand génie !
    • Garçon : Tu crois que moi, je suis un génie ?
    • Malcolm [À la caméra] : Non, c’est pas vrai ! Avant, j’aurais eu au moins cinq bonnes répliques ! Mais tout cela est bien fini ! [Au garçon] Non, j’ai fait un mauvais jeu de mot ! Ca voulait dire que t’es le contraire d’un génie !
    • Garçon : Alors… tu m’as traité de pauvre imbécile ?
    • Malcolm : C’est ça ! Et c’est pour ça que… [Malcolm se prend un coup de poing]
    • Garçon : Je suis content qu’on ait pu discuter, Malcolm !
    • Malcolm : Ouais… moi aussi, je me sens mieux.
    • Lloyd : Reese ! Aide-nous ! On a besoin de toi !
    • Reese : Quoi ?
    • Lloyd : Depuis que tu n’es plus notre tyran, le vide que tu as laissé nous ruine ! Notre école est devenue le théâtre de luttes sordides qui opposent des petits cercles qui se battent pour leur territoire ! Je me suis fait racketter mon argent de poche deux fois !
    • Dabney : Et moi, ça fait trois fois ! En plus, comme j’avais plus rien, ils ont pris mon t-shirt !
    • Lloyd : Et ils ont pris mes chaussures ! Mes deux chaussures !
    • Reese : Mais qu’est-ce que vous attendez de moi ?
    • Dabney : Redeviens comme avant !
    • Reese : Comment ça ? J’étais un gros nul !
    • Lloyd : Oui, c’est vrai ! Mais t’étais le seul super gros nul !
    • Dabney : Reese, sans toi, notre école c’est le chaos, l’anarchie ! Regarde autour de nous !
    • Lloyd : Tu vois le travail ? Tout le monde attend que tu redeviennes Reese, le vrai, que tu reprennes les choses en mains, il faut que tu sois la seule brute !
    • Reese : Vous êtes en train de dire que c’est une bonne chose que je vous tyrannise ?
    • Dabney : Oui, Reese ! Tu es notre seul et unique espoir !

Musiques

    • Musique "Why Does the Sun Shine?" - They Might Be Giants
      Scène Reese cèsse d'être méchant tandis que l'école entre dans une nouvelle ère.
    • Musique "Spybreak!" - Propellerheads
      Scène Reese constate l'anarchie qui s'est installée dans la cour de récréation.
    • Musique "Hulkster's In The House" - Hulk Hogan
      Scène Reese met une correction à plusieurs élèves dans la cour.
    • Musique "Hey Now Baby" - Muddy Shoes
      Scène Francis se dessine des cheveux sur son crane chauve.

Erreurs & Faux raccords

  • 02:40

    On voit que Reese est suspendu pour obtenir l’effet d’être plié en deux.


Commentaires