Actualité

Bryan Cranston fait l’ouverture des Emmy Awards

Bryan Cranston a eu l'honneur de faire le discours d'ouverture de la cérémonie des Emmy Awards.

Hier à Los Angeles se tenait la 71e cérémonie des Emmy Awards. Cet évènement qui récompense les meilleures séries et acteurs de l’année a d’ailleurs valu à Malcolm de nombreuses nominations dans son temps, et à Bryan Cranston quatre victoires pour son rôle de Walter White dans Breaking Bad.

Cette année, grande nouveauté, la cérémonie n’est plus présentée par un animateur spécifique, mais il fallait quand même une célébrité pour se charger de la traditionnelle séquence d’ouverture. Après une apparition de Homer Simpson, rapidement écrasé par un piano tombé du ciel, c’est Anthony Anderson, la star de la série Black-ish, qui se charge de chercher désespérément quelqu’un pour ouvrir la cérémonie… avant de tomber sur Bryan Cranston.

Une séquence bien évidemment nullement improvisée mais qui met à l’honneur Bryan Cranston, définitivement devenu très côté à Hollywood. Plutôt que de prendre le parti pris comique, l’acteur a pris un ton plus sérieux, évoquant le 50e anniversaire des premiers pas de Armstrong sur la lune afin de démontrer l’incroyable pouvoir de la télévision.

Un hommage au pouvoir de la télévision

Face au parterre de stars, Bryan Cranston a lancé son monologue :

« Il y a cinquante ans, Neil Armstrong a marché sur la lune, et à travers le pouvoir de la télévision, 600 millions de gens et 53 millions de foyers ont marché avec lui. Pas mal comme audience. J’avais 13 ans, et devant ma télé ce jour-là, je me suis ouvert à tout un univers de possibilités. Je pouvais être n’importe qui. Je pouvais aller n’importe où. Même Albuquerque. »

Bryan Cranston à la 71e cérémonie des Emmy Awards

Après un clin d’œil au lieu de tournage de Breaking Bad, Bryan Cranston a salué des séries telles que Game of Thrones, Stranger Things, Modern Family et This is Us.

« Cinquante ans plus tard, la télévision nous transporte encore dans des endroits lointains tels que Winterfell, le Monde à l’envers, et même le Paradis. Et elle nous fait entrer dans des familles où nous rigolons des Dunphy et nous pleurons avec les Pearson. La télévision n’a jamais été plus grandiose. La télévision n’a jamais autant compté. Et la télévision n’a jamais été aussi bonne. »

Bryan Cranston à la 71e cérémonie des Emmy Awards

Sur le même sujet

Mots clés : , ,

Commentaires