Actualité

Cody Banks agent secret 2 : destination Londres sur les écrans français

La suite des aventures du jeune espion est sorti ce mercredi 16 juin en France.

Frankie Muniz et Anthony Anderson dans © Jay Maidment / MGM Pictures
Frankie Muniz et Anthony Anderson dans "Cody Banks agent secret 2 : destination Londres" (2003).

C’est reparti pour un tour ! Frankie Muniz reprend en effet le costume du jeune agent secret Cody Banks dans la suite du premier opus, Cody Banks : agent secret. Un second volet marqué tout d’abord par l’absence de la chanteuse et actrice Hilary Duff (Lizzie McGuire) qui incarnait le personnage de Natalie Connors, et qui n’a pas pu reprendre son rôle en raison de l’enregistrement d’un album qui devait se dérouler au même moment que le début du tournage. À noter également le remplacement du réalisateur norvégien Harald Zwart, qui reste scénariste, pour l’anglais Kevin Allen.

Cette nouvelle aventure du jeune Cody Banks (Frankie Muniz) nous entraîne à Londres sur les traces d’un agent de la CIA, à savoir l’instructeur même de Cody, qui a volé un mécanisme appartenant au gouvernement américain ayant la capacité de contrôler les esprits. Afin de sauver le monde désormais en grand danger, Cody va devoir récupérer au plus vite ce mécanisme. Pour cela, il doit s’infiltrer dans un pensionnat très chic où l’on apprend la musique, et se faire passer pour un joueur de clarinette. Dans cette mission, la CIA lui adjoint Derek (Anthony Anderson), un agent qui essaie désespérément de rentrer dans les bonnes grâces de l’Agence. Celui-ci est censé être le cuisinier de l’école, mais le problème est qu’il ne sait absolument pas faire la cuisine. Alors que tout se complique, le duo va trouver une aide inattendue en la personne d’une jeune étudiante britannique nommée Emily (Hannah Spearritt).

Tout au long du film, on remarque de nombreuses références, avec des clins d’œil à des films tels que Le Troisième homme de Carol Reed, le classique Mary Poppins des studios Disney, en passant par le film d’horreur Les Griffes de la nuit. Un hommage est aussi rendu à l’impayable agent secret Austin Powers !

Cody Banks agent secret 2 destination Londres n’a pas rencontré le même succès que le premier volet aux États-Unis. En France, pour le premier jour d’exploitation, le film a attiré 48 entrées parisiennes pour 2 copies le plaçant seulement en 9e position derrière Double Zéro (3 442 entrées pour 20 copies) et Le Rôle de sa vie (1 683 entrées pour 22 copies). Le film devra s’accrocher pour réussir à dépasser les maigres 21 604 spectateurs qui s’étaient déplacés pour le premier opus, les critiques ayant cette fois-ci été plus sévères, notamment celle du magazine Première :

« En essayant de reproduire la formule du premier épisode, les responsables de cette suite semblent avoir oublié tout ce qui y était un tantinet frais, décalé, ou juste inattendu. »

Christian Jauberty à Première

Sur le même sujet

Mots clés : , , ,

Commentaires