Le site

Archives de l'auteur Alexandre Salcedo

Frankie Muniz et son fils Mauz Mosley Muniz, le 27 mars 2021. © Frankie Muniz
Frankie Muniz et son fils Mauz Mosley Muniz, le 27 mars 2021.

Carnet rose ! Après quelques jours de repos loin des réseaux, et une story Instagram diffusée hier, Frankie Muniz a de nouveau pris la parole sur son compte Instagram pour présenter officiellement son fils au monde.

« J’ignorais qu’il était possible de ressentir autant d’amour »

C’est avec quelques photos du bébé dans les bras de son père et de sa mère, visiblement épuisés mais heureux, que Frankie Muniz a choisi de prendre la parole, pour livrer son ressenti d’être père à 35 ans. L’occasion de dévoiler enfin le prénom de sa progéniture qui — cela se confirme — n’est pas Malcolm !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Frankie Muniz (@frankiemuniz4)

« Le monde, voici mon fils Mauz Mosley Muniz. Il est né le 22 mars 2021 à 11h15 du matin. Le moment qui allait changer ma vie à jamais. On m’avait dit que ce serait le cas mais je n’aurais jamais imaginé l’impact que la vue de mon fils aurait sur moi. Honnêtement j’ignorais qu’il était possible de ressentir autant d’amour que j’en ai pour lui. J’ai mis du temps à poster car je me consacre à lui à 1000% et je me démène pour faire de chaque moment qu’il vit sur Terre le meilleur possible. J’étais très ému l’autre jour en réalisant la chance que j’ai de partager ma vie avec la plus incroyable femme et désormais le plus formidable enfant et à quel point je voulais rendre le monde meilleur pour eux. J’ai même fait le choix d’arrêter la moto et me contenter d’écouter K-LOVE* en voiture tout en respectant les limitations de vitesse. Je t’aime Mauz. Je t’aime Paige. »

Frankie Muniz sur Instagram

* station de radio diffusant émissions et chansons chrétiennes

Et Paige Muniz, son épouse, de préciser la prononciation du prénom :

« Mauz, ça rime comme « Pause », au cas où vous vous demanderiez comment ça se prononce. »

Paige Muniz sur Instagram

En ce qui concerne son deuxième prénom Mosley, Paige Muniz a confirmé sur les réseaux sociaux que c’était une référence à la série animée Les mystères de Moville, sortie en 2002, dans laquelle Frankie doublait un personnage prénommé Mosley.

« C’est exactement pourquoi il porte ce nom ! C’est mon projet préféré sur lequel Frankie a jamais travaillé ! »

Paige Muniz sur Instagram

Quelques mois après son acolyte dans la série, Justin Berfield, papa d’une petite fille depuis avril 2020, c’est donc au tour de Frankie Muniz de connaître les bonheurs de la paternité, en attendant le tour de Christopher Masrterson.

Reste à savoir si Frankie, Justin et Christopher s’inspireront des méthodes d’éducation de Lois et Hal, maintenant qu’ils sont passés de l’autre côté !

Frankie Muniz est papa ! (photomontage) © DR
Frankie Muniz est papa ! (photomontage)

Symptôme des années qui défilent : Frankie Muniz, l’enfant star qui tourna les premières scènes de Malcolm à l’âge de 13 ans est désormais le papa d’un petit garçon. Son épouse Paige et lui-même ont accueilli leur progéniture à Phoenix (Arizona) où réside le couple.

L’acteur aujourd’hui âgé de 35 ans a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux, plateforme sur laquelle il livre régulièrement ses impressions sans filtre et avec beaucoup d’auto-dérision. Mais cette fois-ci, c’était avec les yeux embués par l’émotion, en portant son enfant dans les bras, qu’il a annoncé, dans une story Instagram :

« Les gars, je suis papa ! Je l’aime tellement. Et j’aime ma femme plus que tout. »

Frankie Muniz sur Instagram

La plus belle des nouvelles pour Paige et Frankie, qui avaient révélé en octobre dernier que leurs chances d’avoir un enfant avaient été estimées assez basses par différents médecins. En couple depuis 2016, les nouveaux parents avaient eu l’occasion de voyager ensemble à travers le Monde, mais aussi dû faire face à un important dégât des eaux dans leur propriété de Phoenix en novembre 2018. Cette grossesse inespérée aura été périlleuse jusqu’au bout puisque le déclenchement de l’accouchement tenté samedi n’a pas porté ses fruits et que le couple a dû se résoudre à quitter l’hôpital dans l’attente d’une nouvelle tentative le lendemain.

Tentative couronnée de succès donc, puisque le petit garçon est finalement apparu cette semaine. Une bonne nouvelle qui n’a pas empêché nombre de fans de faire des paris sur le prénom du premier enfant de la star de la série de Linwood Boomer. Et évidemment, beaucoup avaient une idée bien précise en tête, une idée qui a été rapidement été écartée par le papa :

« Non… je n’appellerai pas mon fils Malcolm. »

Frankie Muniz sur Twitter

À noter que Frankie Muniz n’est pas le premier membre du casting « ado » de la série à devenir papa puisque Justin Berfield (Reese) pouponne une petite fille depuis avril 2020. De son côté, Yolanda, l’épouse de Christopher Masterson (Francis) a révélé en novembre dernier attendre également un heureux évènement. De quoi craindre le pire pour les voiturettes de golf lors des futures cousinades

Cloris Leachman (Ida) dans © Twentieth Century Fox Film Corporation
Cloris Leachman (Ida) dans "La jambe de grand-mère" (saison 6, épisode 14).

Jamais on n’aura autant voulu voir un personnage de Malcolm mourir ou souffrir autant qu’Ida. Cette vieille dame cruelle, hypocrite, étroite d’esprit, mesquine, méprisante, manipulatrice, raciste, tyrannique et intrusive, avec un sérieux penchant pour l’alcool et une addiction aux cigarettes avait tout d’un être détestable, et plus d’une fois un Francis excédé ou un Hal au bord de la crise de nerfs aura souhaité sa mort ou s’en serait réjoui. Mais aujourd’hui, c’est bien de la tristesse et beaucoup de nostalgie que l’on éprouve en apprenant la disparition de l’inoubliable actrice qui l’a talentueusement interprétée pendant 6 ans.

Les fans de Malcolm sont en deuil d’une actrice qui aura mis tout ce qu’elle avait d’autodérision, d’audace et de fibre comique pour incarner un personnage aussi caustique, original, drôle et insupportable à la fois, en fait, tout simplement culte et emblématique d’une série dont elle résume bien à elle seule le ton subversif.

Aux côtés des plus grands

Née le 30 avril 1926 à Des Moines (Iowa) aux États-Unis, Cloris Leachman a fait ses premières armes d’actrice au théâtre de sa ville natale dans lequel elle y joue de nombreux rôles. Par la suite, elle est partie à New-York pour y étudier la comédie dans le prestigieux Actor’s Studio.

Elle fait sa première apparition à l’écran avec le film Carnegie Hall en 1947, mais c’est en 1955 qu’elle obtient son premier vrai rôle avec le film Kiss Me Deadly. De là, elle va enchainer les apparitions et les rôles dans les années 50, principalement à la télévision, et rendra même la réplique à des acteurs de légende comme Audrey Hepburn ou Paul Newman.

Columbia Pictures

Cloris Leachman et Timothy Bottoms dans « La dernière séance » (1971).

Après une consécration en 1971 où elle reçoit l’Oscar et le BAFTA de la meilleure actrice dans un second rôle pour le film La Dernière séance (The Last Picture Show), elle devient une actrice fétiche du réalisateur Mel Brooks en jouant dans trois de ses plus grands films, parodiques et loufoques dans lesquels elle a pu exercer sa fibre comique déjà bien sollicitée dans la première moitié de sa carrière.

Dans les années 80-90, son activité s’est concentrée sur le doublage pour plusieurs films d’animations et c’est donc en 2001, dans l’épisode 15 de la saison 2, qu’elle apparaît pour la première fois dans le rôle d’Ida dans la série Malcolm. Cloris Leachman livre une prestation si hilarante que son personnage fait des apparitions régulières dans la série à raison de deux épisodes par saison en moyenne, et totalise ainsi sept épisodes. Son travail ne fut pas remarqué que des seuls fans de Malcolm puisqu’elle fut nommée durant six années d’affilée aux Primetime Emmy Awards et remportera deux fois la récompense, en 2002 et en 2006.

Danse avec Cloris

Après l’arrêt de la série, l’actrice déjà bien âgée n’en a pas pour autant pris sa retraite ! Elle a poursuivi sa carrière avec énergie et entrain, a multiplié les apparitions sur le petit écran et a même participé à la version américaine du show télévisé Danse avec les stars, devenant ainsi la doyenne des candidats du haut de ses 82 ans en 2008 !

Jusqu’au bout de sa carrière, elle nous aura fait rire et se sera pleinement épanouie dans ce registre comique qu’elle maîtrisait si bien et où elle ne s’imposait aucune limite, comme dans un de ses rôles les plus récents, dans la série Raising Hope où elle renouait avec un personnage de grand-mère excessive et sulfureuse.

Fox

Cloris Leachman dans « Raising Hope ».

Malgré son âge avancé, l’actrice n’avait jamais complètement raccroché ni pris sa retraite, apparaissant ça et là dans diverses séries avec des rôles plus ou moins récurrents, comme dans l’ambitieuse American Gods de AmazonPrime, mais aussi en prêtant sa voix à des projets d’animation, tels que le film Les Croods (2013) et sa très récente suite en 2020.

Pour les plus curieux qui voudraient mieux la connaître ou peut-être se replonger dans sa filmographie, les temps forts de la carrière et de la vie de Cloris Leachman sont à retrouver dans la notice biographique que nous lui avons consacrée. Quant aux fans les plus nostalgiques et passionnés, ils peuvent toujours se procurer l’autobiographie qu’elle avait fait paraître il y a quelques années !

Une fin paisible

Le rideau s’est finalement baissé sur la talentueuse Cloris Leachman qui laisse derrière elle 4 enfants et plusieurs petits-enfants.

Son fils a confié à nos confrères de TMZ :

« Du début à la fin, elle a eu la plus belle vie que l’on puisse souhaiter à quelqu’un. C’est avec beaucoup d’amour qu’elle nous a tous quittés »

Fils de Cloris Leachman à TPZ

Toujours selon son fils, Cloris Leachman se serait éteinte de causes naturelles, dans la nuit du mardi 26 janvier 2021, dans sa maison d’Encinitas, en Californie, avec sa fille Dinah auprès d’elle.

Frankie Muniz, la star de Malcolm, a réagi au décès de sa grand-mère de télévision sur Instagram :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Frankie Muniz (@frankiemuniz4)

« Très triste d’apprendre pour Cloris Leachman. C’était un vrai défi de travailler avec elle et de ne pas éclater de rire sur un plateau de tournage, tellement elle osait tout. Elle était incroyablement gentille avec tout le monde. Repose en paix mamie. »

Frankie Muniz, sur Instagram

Bryan Cranston a aussi publié quelques mots sur le réseau social :

« Triste d’apprendre ce soir le décès d’une légende… et grand-mère. Cloris Leachman jouait Ida, la mère de Lois dans Malcolm. Jane et moi adorions son talent incroyable et son esprit facétieux. Elle était comme une part de tarte aux patates douces – non pardon, juste comme de la patate douce… qui glisse le long de votre visage pendant une bataille de nourriture chez Malcolm ! Tu nous manques déjà, toi et ta personnalité plus grande que nature. »

Bryan Cranston, sur Instagram

Grand-mère infâme dans Malcolm, c’était une vraie maman et mamie poule dans la vie qui ne pouvait pas mieux contredire tout ce qu’elle représentait à l’écran pour les spectateurs de Malcolm. Elle est une de ces actrices qu’on aura adoré détester devant notre télévision et qu’on n’a pas fini de regretter maintenant qu’elle nous a quitté.

Elle avait 94 ans.

Le podcast © DR
Le podcast "Histoire en séries" revient sur "Malcolm".

Soixante-et-unième numéro du podcast audio Histoire en séries lancé en mars 2020 par Nicolas Charles et Yohann Chanoir, deux agrégés d’histoire, l’émission consacrée à Malcolm publiée récemment se veut porteuse d’un regard plus profond sur le contexte (notamment) sociologique de la série créée par Linwood Boomer.

Ainsi, au cours des 45 minutes du programme, l’auteur Antoine Bonnet, intervenant principal, livre son interprétation de différents sujets sociétaux relatés au cours des sept saisons qui ont vu évoluer les personnages principaux de « Malcolm ». Le rapport à l’argent pour cette famille de classe moyenne basse, le bouleversement qu’amène la parentalité… L’intelligence de Malcolm ainsi que l’éclosion du génie de Dewey sont également traitées, en comparaison avec un autre enfant précoce en son temps : Mozart, sur lequel le philosophe allemand Norbert Elias (1897-1990) s’était penché dans son ouvrage Mozart, sociologie d’un génie.

Les travaux du Français Benjamin Berger et son interprétation (très) personnelle d’une des scènes finales de la série sont également évoqués dans ce podcast à QI élevé que Malcolm France vous propose de découvrir !

Écouter l’épisode consacré à Malcolm

La série © DR
La série "Malcolm" sur le catalogue de Salto.

Annoncée en grande pompes lors du lancement de Salto le 20 octobre dernier, la série Malcolm a finalement accusé un retard de quelques jours. Depuis ce samedi 7 novembre, les 151 épisodes de la série culte de Linwood Boomer ont enfin envahi les écrans numériques de la plateforme made in France.

Salto, qu’est-ce que c’est ?

Salto, c’est le nom de la nouvelle plateforme de vidéo à la demande disponible par abonnement, née du regroupement de trois grands groupes audiovisuels français, TF1, France Télévisions et M6. Elle propose plusieurs types de contenus :

  • Le direct, avec la possibilité de voir des chaînes de télévision en linéaire : TF1, France 2, France 3, France 5, M6, W9, TMC, TFX, France 4, Gulli, TF1 Series Films, 6ter, France Info, TV Breizh, Téva, Paris Première, Ushuaïa TV et Histoire TV ;
  • Le replay, qui permet de retrouver des programmes diffusés sur toutes ces chaînes ;
  • Le catalogue, — c’est ce qui nous intéresse ici —, qui propose films, séries, documentaires à la demande.

Avec 10 000 heures de programmes prévues au lancement, Salto ambitionne de les porter à 15 000 heures dès 2021. Disponible sur salto.fr, sur application iOS ou Android, ainsi que sur les téléviseurs via Android TV ou Apple TV (Numerama a publié un tutorial très clair), le service est accessible pour un tarif compris entre 6,99€ et 12,99€ par mois suivant le nombre d’écrans simultanés.

Malcolm dans des conditions optimales

En ce qui concerne Malcolm, contrairement à ce que l’on craignait, la série est disponible en format 16/9 (comme sur Prime Video et les DVD), en version française, et en version originale sous-titrée en Français. Un must pour les fans. L’interface de Salto s’inspire de ce qui se fait chez Netflix ou Disney+ (voir notre diaporama) : possibilité de sauter le générique, lancement automatique de l’épisode suivant, option permettant d’avancer ou reculer de 15 secondes.

En ces temps de confinement, sachez que Salto propose un mois d’essai gratuit de sa plateforme. Un bon moyen de tester le service, qui vous laissera le choix de continuer ou non l’expérience.

Avec Prime Video, et Salto — sans oublier les DVD —, il n’aura jamais été aussi facile de se replonger dans les aventures de la famille la plus déjantée de l’Amérique !

Tester Salto pendant 1 mois

Christopher Masterson et sa femme Yolanda Pecoraro. © DR
Christopher Masterson et sa femme Yolanda Pecoraro.

Il souffle comme un air de paternité au sein du casting de Malcolm ! Après Justin Berfield, devenu papa en mai dernier, c’est au tour de Christopher Masterson de devoir se préparer à changer les couches.

L’acteur, âgé aujourd’hui de 40 ans, attend en effet son premier enfant avec sa femme Yolanda Pecoraro. L’actrice de la série Graceland a en effet partagé sur son compte Instagram des photos de son ventre rond pour annoncer la nouvelle en les légendant d’un simple :

« Bébé Masterson 🌸 »

Yolanda Pecoraro sur Instagram

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Baby Masterson 🌸

Une publication partagée par Yolanda Pecoraro Masterson (@yoliemasterson) le

Le couple s’est passé la bague au doigt en juin 2019 lors d’une cérémonie en Italie.

Un petit garçon pour Frankie Muniz

Si 2020 restera comme une année maudite, elle n’aura pas apporté que des mauvaises nouvelles. Outre Christopher Masterson, vous le savez, Frankie Muniz et sa femme Paige Price attendent également leur premier enfant. Après leur annonce en fanfare sur leur chaîne YouTube, ils ont récemment dévoilé au public le sexe de leur futur bébé. Ce sera… un garçon, prévu pour mars 2021. Reste à savoir s’ils vont oser l’appeler Malcolm !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

BABY BOY! Coming March 2021! 💙

Une publication partagée par Frankie Muniz (@frankiemuniz4) le

 

L'émission de Clique TV © DR
L'émission de Clique TV "Dans la Légende" consacrée à "Malcolm".

L’émission de Clique TV consacre un épisode à la série qui fête ses 20 ans cette année

Lancée début 2019, l’émission Dans la Légende a su rencontrer le succès notamment sur YouTube (où les numéros sont mis à disposition après diffusion sur Clique TV, chaîne du groupe Canal+), les épisodes consacrés à Dragon Ball, One Piece ou encore Naruto affichant des centaines de milliers de vues. Mais les mangas ne constituent pas pour autant l’essentiel des sujets abordés par l’animateur Sébastien-Abdelhamid Godelu.

Celui qui s’est fait connaître du grand public dans le rôle de l’Emmerdeur (sa rubrique dans l’émission de France 4 On n’est plus des pigeons, qu’il continue de faire vivre sur Internet) est en effet un passionné de cinéma, de séries, de jeux vidéo et de culture pop dans son ensemble. Et après s’être attaqué à Friends, The Office ou bien Les Soprano, c’est à Malcolm qu’est consacré le nouveau numéro de Dans la Légende, diffusé ce samedi 17 octobre.

Pour aborder entre autres la genèse de la série, le casting et les particularités qui en ont fait le succès critique que l’on connait, Sébastien-Abdelhamid a convié un panel composé d’Aurélia Baranes (co-fondatrice du site Serieously), de Donald Reignoux (voix française de Reese) et du rédacteur de Malcolm France Anthony Besset.

Malcolm France remercie à nouveau toute l’équipe de l’émission pour cette opportunité et vous propose de visionner ce numéro exceptionnel en replay.

Paige et Frankie Muniz, le 26 septembre 2020. © YouTube
Paige et Frankie Muniz, le 26 septembre 2020.

Après Justin Berfield, papa d’une petite fille depuis avril dernier, c’est son frère à l’écran Frankie Muniz qui a annoncé ce 26 septembre 2020 être officiellement dans l’attente de la naissance d’un(e) mini-Malcolm.

L’acteur et son épouse Paige, en couple depuis 2016 ont révélé (sans trop entrer dans les détails) que la partie n’était pas gagnée d’avance :

« En apprenant que nous allions être parents, nous n’arrivions pas à y croire. C’était ce que nous désirions mais on nous avait dit que nos chances seraient minces… nous avons déjoué les pronostics. »

Paige Muniz, sur à YouTube

Et Frankie Muniz d’ajouter :

« Nous sommes toujours convaincus que tous les petits bonheurs de la vie nous rendent plus heureux que les grands, mais rien ne peut égaler le moment où l’on entend pour la première fois les battements de cœur de son enfant. »

Frankie Muniz, sur à YouTube

Les deux amoureux s’apprêtent donc à accueillir leur premier bébé, dont l’arrivée devrait coïncider avec la période de leur premier anniversaire de mariage, puisque le couple avait eu le nez creux en se passant la bague au doigt le 21 février dernier… soit juste avant que le monde entier ne se confine, reportant ainsi toutes les cérémonies !

Bryan Cranston et ses deux personnages cultes : Hal ( © DR
Bryan Cranston et ses deux personnages cultes : Hal ("Malcolm") et Walter White/Heisenberg ("Breaking Bad").

C’est une théorie qui alimente les débats sur Internet depuis la fin de la série Breaking Bad en 2013 : et si toute la série n’était qu’un prequel à Malcolm ? Comprenez : si Walter White avait d’une façon ou d’une autre survécu aux blessures qui lui sont infligées dans le dernier épisode avant de tout quitter pour vivre sous l’identité de Hal, modeste employé de bureau et père de turbulents garçons ?

Bien sûr, certains obstacles mettent à mal ce doux rêve : d’abord l’âge de Bryan Cranston (57 ans à la fin de Breaking Bad, 43 lorsque Malcolm débute) qui se reflète forcément sur les personnages, ensuite la période à laquelle se déroule chaque série qui verrait ainsi la technologie et l’industrie faire un brusque saut en arrière lors de la transition entre les deux univers… Mais cela n’empêche pas les internautes d’alimenter la théorie, au point que l’animateur américain Jimmy Fallon a fini par poser la question au principal intéressé, qui s’en est d’abord sorti par une pirouette :

« Je ne dispose pas des autorisations de sécurité nécessaires pour pouvoir vous donner ce genre d’informations… »

Bryan Cranston dans le Tonight Show de Jimmy Fallon, le 10 août 2020

Avant de pondérer quelque peu les ardeurs des théoriciens sériephiles :

« Je trouve ça amusant, mais c’est… je n’en sais rien ! Enfin si : Walter White est tout ce qu’il y a de plus mort. Mort, mort, mort. »

Bryan Cranston dans le Tonight Show de Jimmy Fallon, le 10 août 2020

Fort heureusement, son interprète se porte bien mieux puisque dans le reste de l’entretien Bryan Cranston est revenu sur l’épidémie de Covid-19 qui l’a personnellement affecté ainsi que son épouse, l’actrice Robin Dearden :

« On l’a contracté en mars, à la même période que Tom Hanks et sa femme Rita Wilson. Et puisqu’ils en avaient parlé dans les médias, je n’ai pas ressenti le besoin de dire ‘Eh, moi aussi je l’ai !’ donc j’ai gardé le silence. Nous avons eu beaucoup de chance, vraiment, comparé à la souffrance que ça a apporté à de nombreuses personnes. Nous avons connu une semaine de fatigue intense, des douleurs légères, une toux sèche, et puis plus rien. »

Bryan Cranston dans le Tonight Show de Jimmy Fallon, le 10 août 2020

Puis il revient sur la vidéo de son don de plasma à Los Angeles, révélant au passage que l’infirmier l’avait incité à rendre public son expérience afin de convaincre d’autres malades en rémission de faire de même.

En attendant, Bryan Cranston est la tête d’affiche de Your Honor, une mini-série prévue pour la fin d’année d’année aux États-Unis, dans laquelle il interprètera un juge.

Bryan Cranston lors des 73e Tony Awards, le 9 juin 2019. © AP Photo
Bryan Cranston lors des 73e Tony Awards, le 9 juin 2019.

Vous le savez, cette année 2020 est marquée par une pandémie d’ampleur, et aux États-Unis (pays le plus lourdement touché), c’est actuellement le port du masque et le devoir de solidarité qui peinent parfois à s’ancrer dans les esprits.

« Je suis conscient de ma chance et vous invite fortement à continuer de porter ce foutu masque »

C’est dans ce contexte que Bryan Cranston s’est exprimé ce jeudi sur son compte Instagram. L’acteur âgé de 64 ans a tout d’abord révélé faire partie des près de 4,5 millions d’Américains a avoir été contaminés par le Covid-19, sans pour autant s’apitoyer sur son sort :

« Actuellement vous vous sentez probablement un peu prisonniers, restreints dans vos déplacements et comme moi, vous en avez marre ! Je veux simplement vous encourager à être un peu plus patients. Pour ma part j’ai suivi scrupuleusement les consignes et pourtant… j’ai contracté le virus. Ça donne des frissons maintenant que plus de 150 000 Américains y ont laissé leur vie. Je fais partie des chanceux. Symptômes légers. Je suis conscient de ma chance et vous invite fortement à continuer de porter ce foutu masque, à vous laver les mains et à observer les règles de distanciation sociale. Nous pouvons gagner ce combat, mais uniquement si on s’y met ensemble. Gardez la santé. »

Bryan Cranston, sur Instagram

Dans la vidéo accompagnant son texte, celui qui a brillé aux yeux du grand public notamment dans le rôle de Hal (Malcolm, 2000-2006) puis celui de Walter White (Breaking Bad, 2008-2013) en profite pour faire passer un autre message à ses 2,5 millions d’abonnés.

Masqué et se filmant en selfie, Bryan Cranston nous montre le centre de collecte de sang et plasma de l’Université de Californie à Los Angeles (ironisant au passage sur la proximité immédiate d’un centre de prescription… de cannabis thérapeutique !) puis nous emmène à l’intérieur alors que son plasma (qui contient désormais des anticorps contre le coronavirus) est prélevé afin d’aider la recherche ainsi que d’autres malades. Plaisantant allègrement avec le professionnel de santé effectuant le prélèvement, il patiente ensuite sagement devant le classique hollywoodien Un homme dans la foule d’Elia Kazan tandis que 840ml de son plasma sont collectés. La vidéo se termine sur un appel au don (visant principalement les « rescapés » du Covid-19) ainsi qu’au respect des gestes barrières. Une frayeur suivie donc d’un engagement fort dans la lutte contre la maladie.

Autre conséquence bien plus terre-à-terre du virus, Bryan Cranston ravira prochainement les abonnés de Disney+, puisque Le seul et unique Ivan, nouveau long-métrage de Walt Disney Studios prévu pour une sortie en salles cet été sera finalement disponible sur la plateforme de streaming dès le 21 août !

Frankie Muniz (Malcolm) et Justin Berfield (Reese) dans © Twentieth Century Fox Film Corporation
Frankie Muniz (Malcolm) et Justin Berfield (Reese) dans "Malcolm président" (saison 7, épisode 22).

Voilà, c’est fini… Après huit semaines de diffusions ininterrompues, Malcolm tire sa révérence sur 6ter, en même temps que le confinement se termine. Une parenthèse qui aura permis pour beaucoup d’entre nous de découvrir ou de redécouvrir les aventures du petit génie au Q.I. de 165 et de sa famille de dingues.

Et justement, il y a un horaire à ne pas manquer ! « Malcolm président », le dernier des 151 épisodes, sera aussi le tout dernier épisode diffusé, ce vendredi 15 mai, aux alentours de 16h/17h. Pourquoi ne faut-il pas le manquer ? Parce qu’il s’agit statistiquement de l’un des épisodes les moins diffusés à la télévision. Une occasion pour certains de découvrir comment se termine la série.

Twentieth Century Fox Film Corporation

Jane Kaczmarek (Lois) dans « Malcolm président » (saison 7, épisode 22).

Tourné en mars 2006, quelques semaines après l’annonce de l’arrêt de la série, « Malcolm président » a accueilli comme il se doit beaucoup de monde. Frankie Muniz, le héros de la série, se souvient :

« Tout le monde est venu, c’était vraiment bien, a déclaré Frankie. Il y avait toute l’équipe des sept années, des gens qui avaient quitté la série, et anciens acteurs et d’autres, tous venus pour le dernier jour, et ils étaient très nombreux ! Je me souviens de me tenir là, prêt à dire mes répliques. Je regardais tout le monde, et ça faisait tellement bizarre de savoir que je ne les reverrai jamais… »

Frankie Muniz

Francis (Christopher Masterson) et sa femme Piama (Emy Coligado) sont présents dans cet épisode, après de longues absences lors de cette dernière saison, qui marque également la présence de nombreux personnages secondaires.

De nombreux clins d’œil à la série parsèment cet ultime épisode, et parmi celui-ci, sans doute le plus important : vous aurez sans doute reconnu Loanshark le mafieux, crédité sous le nom de Enzo Stussi, et qui n’est autre que Linwood Boomer. Le créateur de Malcolm fait là sa première et dernière apparition !

Un succès d’audience

Tout au long de ces huit semaines, Malcolm a encore une fois prouvé que c’était une valeur sûre de la télévision française, 14 ans après son arrêt. Fait notable, il s’agissait de la première fois où la série avait les honneur du prime-time en France. Un choix gagnant : les seize épisodes diffusés jeudi 30 avril ont réuni une moyenne de 230 000 inconditionnels jusqu’au milieu de la nuit, avec une part d’audience s’élevant à 2.9, selon nos confrères de Toutelatélé, citant les chiffres de Médiamétrie.

Sam Lloyd incarnant l'avocat Ted Buckland dans la série © Mitch Haaseth / Getty Images / ABC Television Group
Sam Lloyd incarnant l'avocat Ted Buckland dans la série "Scrubs".

C’était un visage familier dans l’univers des séries télévisées. Sam Lloyd, connu pour ses rôles dans Scrubs, Desperate Housewives, SeinfeldModern Family, The West Wing, ou Cougar Town, est décédé ce 30 avril 2020 à l’âge de 56 ans, a annoncé son agent vendredi.

En janvier 2019, l’acteur neveu de Christopher Lloyd (le doc de Retour vers le Futur, et… le père de Hal dans Malcolm), a annoncé avoir été diagnostiqué d’une tumeur du cerveau inopérable, qui s’était rapidement propagée dans d’autres organes. Son épouse venait alors de donner naissance à leur premier enfant.

Depuis, la famille et les amis de Sam Lloyd se sont unis à ses côtés pour lever des fonds afin de l’accompagner dans sa lutte contre la maladie, la couverture médicale aux États-Unis n’étant pas fondée sur le même principe qu’en France.

Un avocat dans Scrubs… et dans Malcolm !

Les fans de la série médicale se souviennent évidemment du rôle de Ted, l’avocat dépressif et souffre-douleur du l’hôpital du Sacré-Cœur de 2001 à 2009.

En parallèle, il fera une apparition en 2005 en tant que guest-star dans Malcolm, dans l’épisode « Otage, ô désespoir » (saison 6, épisode 21), où il interprète aussi le rôle d’un avocat, Jim, qui conseille l’association de quartier. Il va en confier à Hal sa présidence sur les conseils pas très désintéressés de Malcolm.

Mais outre ces rôles marquants de clown triste, Sam Lloyd était aussi un musicien accompli. Il faisait partie d’un groupe de chanteurs a cappela, The Blanks, qui était déjà apparu à plusieurs reprises dans Scrubs, notamment lors de cette reprise à la guitare de « Hey Ya » :

Hommages unanimes

La star de la série Scrubs Zach Braff, qui interprétait John « JD » Dorian, lui a rendu un vibrant hommage sur les réseaux sociaux :

« Hommage à l’un des acteurs les plus drôles avec lesquels j’ai eu la joie de travailler. Sam Lloyd me faisait hurler de rire à chaque fois que nous faisions une scène ensemble. Il n’aurait pas pu être plus généreux et attentionné. Je garderai toujours au fond de moi les moments passés avec toi, Sammy. »

Zach Braff, sur Twitter

Le créateur de la série Scrubs, Bill Lawrence, a lui aussi publié un message :

« Je pense beaucoup à Sam Lloyd (Ted) aujourd’hui. C’était vraiment un mec avec le cœur sur la main. Il va nous manquer à tous. »

Bill Lawrence, sur Twitter
© DR
"Mallecolm", le générique qui parodie la série "Malcolm".

Se lancer dans l’intégrale de The Office. Rattraper ses heures de sommeil. Méditer. Entretenir ses azalées dans le jardin. Tester sa nouvelle recette de soufflé au fromage. Faire la classe à ses enfants. Tenir un journal.

Le confinement, chacun le vit à sa manière, et celui de Axel, Marius, Maxime et Tom a le mérite d’être original ! Étudiants dans la même promotion à l’université de Toulon, ces potes d’enfance vivent depuis trois ans à Châtillon, en région parisienne, en colocation.

Depuis le confinement, il ne manquent pas d’idées pour tuer le temps :

« On va bientôt être classés à League of Legend, on se donne des défis débiles comme rester le plus longtemps possible sans vêtements, on tourne des clips, on joue au foot dans notre appart. Et à côté, on s’amuse à faire quelques vidéos. »

Axel, Marius, Maxime et Tom à Malcolm France

Et parmi elles, cette parodie du générique de Malcolm, tournée il y a quelques jours dans le contexte particulier que vit une bonne partie du monde en ce moment. Il faut dire qu’il y a de quoi avoir le générique original bien imprimé dans la tête, puisque ce ne sont pas moins de 80 épisodes qui sont diffusés chaque semaine sur 6ter !

Pas de quoi rebuter ces grands fans de la série devant l’éternel :

« Malcolm, pour nous, c’est vraiment une grande source d’inspiration de bêtises, beaucoup d’émotions. Difficile d’éteindre la télé en ce moment. Une belle leçon de vie, finalement ! »

Axel, Marius, Maxime et Tom à Malcolm France

Cette source d’inspiration, on veut bien le croire, puisque  cette parodie-hommage a été produite en quelques heures seulement :

« Nous avons enregistré la chanson et tourné en 2 ou 3 heures. On a découpé le générique plan par plan et on l’a réalisé avec les moyens du bord. Nous avons monté et habillé le générique dans la soirée. En 5 ou 6 heures, tout était fini. On a quand même eu quelques imprévus : s’étaler de la confiture qui s’est avérée moisie, ou l’un d’entre nous qui a manqué de s’ouvrir le nez avec un porte-clé. »

Axel, Marius, Maxime et Tom à Malcolm France

Des aléas « gagesques » qui auraient pu être tirés de la série, mais qui n’ont pas empêché la joyeuse coloc de réaliser ce montage très réussi, et fidèle à l’esprit de la série, allant jusqu’à copier le format 4/3 et l’aspect VHS typique du début des années 2000 !

14 ans après la fin de la série, les fans français montrent une fois encore leur créativité et leur attachement à la série culte de Linwood Boomer.

Frankie Muniz occupe son confinement comme il peut ! (photomontage) © DR
Frankie Muniz occupe son confinement comme il peut ! (photomontage)

L’Arizona aura résisté, mais depuis le 30 mars les résidents de cet État de l’ouest américain sont priés de rester chez eux au maximum afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19, un confinement imposé par ailleurs à de nombreux pays à travers le monde dont la France (comment ça vous aviez remarqué ?)

Et pour Frankie Muniz et son épouse Paige, qui ont pu réintégrer leur maison de Phoenix un an après la catastrophe féline qui avait forcé le couple à quitter les lieux, cette isolation a eu des conséquences inattendues.

« Ça y est, j’ai fini ! »

Paige Muniz sur Instagram

Assigné à domicile, l’acteur de 34 ans a suivi la tendance qui a vu inexplicablement des milliers de jeunes hommes adopter la coupe très courte ces dernières semaines… non sans laisser la nouvelle Madame Muniz s’amuser un peu :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

She said she was just gonna trim me up…

Une publication partagée par Frankie Muniz (@frankiemuniz4) le

« Elle avait dit qu’elle allait juste rafraîchir ma coupe de cheveux… » »

Frankie Muniz sur Instagram

Pas tout à fait prêt à assumer cette coupe insolite, l’interprète de Malcolm a finalement opté pour la vraie boule à zéro façon Heisenberg :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

All out of food, but @sourstrips doin the body good. Sooo good. All I need tbh.

Une publication partagée par Frankie Muniz (@frankiemuniz4) le

Où que vous soyez en cette période décidément étrange, Malcolm France vous rappelle le principe immuable, pour vous et vos proches (et accessoirement pour regarder Malcolm sur 6ter) : restons chez nous !

Odile Schmitt. © Marc Saez
Odile Schmitt.

Un timbre de voix unique, chaleureux et reconnaissable entre mille. Vous ne connaissiez peut-être pas son visage, mais sa voix résonne assurément dans la mémoire de certains. Pour beaucoup de téléspectateurs français, Odile Schmitt restera en effet la voix d’Eva Longoria dans Desperate Housewives. Un timbre unique, une voix chaude, qui a accompagné l’actrice américaine pendant les huit saisons de la série de Marc Cherry.

L’actrice s’est éteinte ce mardi 24 mars des suites d’une longue maladie, a-t-on appris par son ami et metteur en scène Marc Saez.

Devant la caméra et derrière le micro

Après des apparitions au cinéma et à la télévision dans les années 1980, notamment Les Enquêtes du commissaire Maigret ou Nestor Burma, elle a incarné dès 1982 le jeune Tao dans le dessin animé culte Les Mystérieuses cités d’or. Elle a participé à d’autres séries animées devenues célèbres comme Jeanne et Serge (1984), Les Minipouss (1984), Denis la Malice (1986) ou Denver, le dernier dinosaure (1988). Dans cette scène, si vous tendez bien l’oreille, vous l’entendrez d’ailleurs donner la réplique à un autre comédien, Jean-Louis Faure, qui n’est rien d’autre que la voix française de Bryan Cranston !

Elle a prêté sa voix à une tête d’ampoule

Parmi les actrices marquantes de sa voxographie, on peut citer Gina Torres dans 24 heures chrono (2004), Nia Peeples dans Walker, Texas Ranger (1999-2001) et Pretty Little Liars (2010-2013) et évidemment Eva Longoria, qu’elle a accompagné en Français depuis Les Feux de l’amour en 2001 jusque Empire en 2017, en passant, bien évidemment, par Desperate Housewives sous les traits de Gabrielle Solis de 2004 à 2012.

Mais sa voix unique, suave et envoûtante, n’était pas réservée qu’à des rôles féminins. Elle a aussi prêté son timbre à des jeunes garçons, et notamment dans Malcolm, puisqu’elle a été la voix française de Lloyd, la tête d’ampoule exaspérante, durant les trois premières saisons de la série (voir notre extrait vidéo en haut de cet article).

Twentieth Century Fox Film Corporation

Evan Matthew Cohen (Lloyd) dans « Reese aux fourneaux » (saison 2, épisode 18).

Reconnue par ses pairs, apprécie du grand public pour son professionnalisme et son talent, son décès a fait réagir beaucoup d’anonymes et de personnalités sur les réseaux sociaux.

« Elle avait fait une carrière exemplaire dans les doublages entre autres… Toutes mes pensées vont pour sa famille et ses amis… Adieu Odile et merci pour nous avoir fait rêver. »

Pierre-Jean Chalençon sur Instagram
Loïs Serre et Josh Chergui, du groupe Trinix (photomontage). © DR
Loïs Serre et Josh Chergui, du groupe Trinix (photomontage).

Casquettes vissées, lunettes miroir chaussées et style affirmé, Trinix marche dans les pas de la French Touch, de Petit Biscuit, Fakear, ou Superpoze, cette nouvelle scène électro hip-hop hyper chill qui fait du bien aux oreilles. Le groupe lyonnais, composé de Josh Chergui et Loïs Serre, s’est rencontré il y a 10 ans lors d’une kermesse scolaire. Aujourd’hui, le duo cumule plus de 250 millions d’écoutes sur les plateformes, tous supports confondus. Comme quoi, une bonne partie de chamboule-tout peut changer une vie !

L’aventure, commencée en 2012 avec les premiers sons publiés sur Soundcloud, a connu une montée en puissance depuis, avec un succès indéniable : Trinix enchaîne albums, EP et dates prestigieuses, comme Le Printemps de Bourges et Garorock en tête, et manipule avec un talent certain les sons issus des monuments de la pop culture.

C’est dans cet esprit qu’ils ont sorti ce dimanche le remix d’une musique bien connue des lecteurs de ce site : « Boss of Me », du groupe They Might Be Giants, le titre – a-t-on vraiment besoin de le rappeler ? – du générique de la série Malcolm.

« Malcolm, c’est un classique pour nous »

Après Game of Thrones, Stranger Things, Le Roi Lion et Les Simpson, et surtout ce très réussi medley de 50 séries Netflix, c’est donc à la série au Q.I. de 165 que le duo a décidé de s’attaquer. Pourquoi Malcolm ? Car entre le bébé de Linwood Boomer et eux, c’est une grande histoire.

« Malcolm, c’est une de nos séries préférées, toutes époques et tous registres confondus. On envie ceux qui sont passés à côté à l’époque, et qui vont la découvrir. »

Trinix à Malcolm France

Un duo biberonné aux bêtises de Francis, Reese, Malcolm et Dewey, qui voit dans ce remix un hommage aux 20 ans de la série que l’on célèbre cette année. Et puisqu’on parle à des fans, des vrais, s’il fallait retenir une scène de toute la série ? Dur de choisir, nous sortent-ils, tant « chaque épisode est culte », selon eux. Josh Chergui se lance :

« L’une des scènes qui me fait beaucoup rire c’est dans la saison 2 quand Hal donne à manger à ses fils comme si c’était des phoques, devant le regard dépité de sa femme Lois. »

Josh Chergui à Malcolm France

Quant à Loïs Serre :

« Sans hésitation, c’est la scène du « Poupi Poupi Pou » avec Dewey : je l’ai regardée des centaines de fois et ça me fait toujours autant rire ! »

Loïs Serre à Malcolm France

Ancrés dans leur époque

Leur dernier clip, « Find Me », compile des mèmes Internet à des images d’actualités très fortes, voire dramatiques. Un mélange de légèreté et de gravité qui donne un résultat assez déroutant, et qui traduit leur engagement :

« On est tous touchés par le climat politique et environnemental actuel. On souhaitait à notre échelle agir et faire avancer les choses. On a décidé de reverser tous les revenus que la musique engendrera à des associations environnementales et animales. »

Trinix à Malcolm France

N’hésitez pas à faire un tour sur leur chaîne YouTube et leur site Internet pour découvrir le groupe, qui prépare une grande tournée en France et à l’étranger, ainsi qu’un nouveau titre pour très bientôt.

Frankie Muniz au micro de Malcolm France à Lille, le 18 mai 2019. © François Greuez / Malcolm France
Frankie Muniz au micro de Malcolm France à Lille, le 18 mai 2019.

Plus de 13 ans après la fin de la série, vous êtes toujours nombreux à nous demander régulièrement si une suite de la série verra le jour. Nous avons posé la question à Frankie Muniz lors de sa venue aux Geek Days de Lille en mai dernier. Contre toute attente, il nous a fait une révélation, et elle est de taille !

« Il s’agirait d’un long-métrage. Donc pas forcément une nouvelle saison ou des épisodes, ils veulent faire un film. »

Frankie Muniz à Malcolm France

Voici la retranscription complète de sa réponse lors de notre entretien :


Frankie Muniz : Ça ne vous donne pas envie de voir de nouveaux épisodes ? Il nous faut absolument une suite ! On verra bien.
Malcolm France : As-tu de nouvelles infos sur une potentielle suite de la série ?
Je sais qu’un script est en préparation. Je ne suis pas sûr de ce dont je peux parler ou pas mais… il s’agirait d’un long-métrage. Donc pas forcément une nouvelle saison ou des épisodes, ils veulent faire un film. J’aimerais bien refaire une saison avec 10 ou 12 épisodes car ça permet de développer suffisamment de storylines pour savoir ce que chacun est devenu… Enfin, les principaux scénaristes de la série sont dessus, on verra. Bryan (Cranston) est très motivé, si ça se fait ce sera grâce à lui donc je l’espère !
Les acteurs principaux sont tous d’accord pour y participer… sauf un. C’est vrai ?
C’est exact. Peut-être qu’une fois que ce sera plus concret cette personne changera d’avis. Je l’espère, car chaque personnage a joué son rôle dans le succès de la série. Ce serait génial de réunir tout le monde.

Nous apprenons donc aujourd’hui grâce à Frankie Muniz qu’un long métrage est en cours d’écriture et que certains scénaristes de la série originale sont impliqués dans la rédaction du script. Il est cependant encore trop tôt pour affirmer avec certitude que nous connaîtrons un jour la suite des aventures de Malcolm et de sa famille. Frankie ne nous a peut-être pas tout dit. Il le dit lui-même, il ne sait pas ce dont il peut parler ou pas. De son coté, il souhaiterait davantage qu’une saison de 10-12 épisodes voie le jour afin de pouvoir développer suffisamment l’histoire de tous les personnages. Il n’y a donc aucune preuve qui nous permet de garantir que le film sortira un jour en l’état actuel des choses.

De plus, un comédien pourrait ne pas revenir comme nous l’a confié Frankie. Évidemment, on pense tous à Erik Per Sullivan, l’interprète de Dewey, qui a quitté les plateaux en 2007. Le jeune homme aujourd’hui âgé de 28 ans a semble-t-il tourné la page : il n’avait déjà pas participé à la réunion des acteurs en 2012. Le refus de certains acteurs pourrait remettre en cause l’aboutissement de ce projet et faire disparaître définitivement toutes les chances de connaître un jour le destin de cette famille.

Un retour évoqué à de nombreuses reprises

Depuis plusieurs années, le retour de Malcolm est souvent évoqué, voici donc un petit rappel chronologique de tout ce qui a été dit :

« Ça serait sympa d’avoir un Malcolm : la crise de la quarantaine, non ? Je me demande ce que sont devenus Malcolm et sa famille. »

Frankie Muniz sur Twitter

« Je ne ressens pas un désir ardent à retourner dans l’univers de Walter, car je pense qu’on a couvert tout ce qu’on pouvait couvrir. Aujourd’hui je repense plutôt à Malcolm. Cela fait dix ans qu’on a quitté l’antenne et ce serait amusant d’endosser à nouveau le costume de Hal, d’être ce gars drôle, doux et adorable, malchanceux, désemparé et effrayé pour un rien… »

Bryan Cranston à Entertainment Tonight Canada

« Je l’espère vraiment, pour la bonne raison que tous ces gens me manquent terriblement, je garde d’ailleurs le contact avec eux. Les garçons vont très bien et Jane [Kaczmarek] se porte merveilleusement. Ça me plairait vraiment. »

Bryan Cranston à Maui Film Festival

« [À propos du projet de film sur Malcolm,] il y a eu certaines conversations à ce sujet. Je ne sais pas si ou quand cela pourrait arriver. Je crois qu’il faut qu’on prenne la température auprès des fans pour voir si c’est quelque chose qu’ils veulent voir. Mais oui, ce serait amusant de rejouer avec toute l’équipe à nouveau ! »

Bryan Cranston sur Reddit
  • Dans la même période, Frankie Muniz parle de ces communications dans une interview. Il parle notamment d’échanges qui ont eu lieu entre lui, Bryan, Jane Kaczmarek et Linwood Boomer par email.

 

  • En avril 2017, l’équipe de Malcolm France rencontre pour la première fois Frankie Muniz à Paris dans le cadre de l’évènement « Meet Malcolm ! », nous avons donc posé la question au principal intéressé qui nous a confirmé qu’il y a eu des échanges entre certains acteurs.

« J’en ai parlé à Bryan Cranston, il est partant. Pareil pour Jane Kaczmarek qui jouait Lois. On verra bien, je souhaite que ça se fasse parce que ce serait très marrant, et je pense que les fans apprécieraient mais ça ne dépend pas de moi ! »

Frankie Muniz à Malcolm France

 

Il faudra surement se montrer patient pour connaitre la suite de toute cette histoire. En attendant, vous pouvez retrouvez la série du lundi au vendredi ainsi que tous les dimanches sur W9.

Frankie Muniz au micro de Malcolm France à Lille, le 18 mai 2019. © François Greuez / Malcolm France
Frankie Muniz au micro de Malcolm France à Lille, le 18 mai 2019.

Lors de sa visite à Lille en mai dernier, nous avions eu la chance de rencontrer à nouveau Frankie Muniz, la star de la série Malcolm, à l’occasion du festival « Geek Days ». Entre deux rencontres avec ses fans francophones, l’acteur s’est prêté à un petit jeu avec notre équipe, l’interview « Avec qui… » !

Avec qui… tu partirais en vacances ?
Alors, moi (pas mon personnage) je partirais avec Hal. Ce serait la garantie de bons moments. Ou bien Francis, il paraît détendu, mais il sait comment s’amuser !
Avec qui… tu serais frère ?
Comme vrai frère ? J’adore le personnage de Reese. Ce n’était pas vraiment le cas quand on tournait, mais en regardant la série, je le trouve hilarant.
Avec qui… tu confierais tous tes secrets ?
Garder un secret dans cette famille ?! Enfin, les frères savent garder un secret en général mais je pense que Lois serait la plus apte à le faire car elle est carrée. Hal ferait forcément une gaffe à un moment. Et les frangins, ils finiraient par me balancer pour se venger.
Avec qui… tu ferais du golf ?
Personne ! N’importe qui de cette famille serait une nuisance dans une partie de golf. Je vais dire Jamie, c’est peut-être le meilleur golfeur, on sait pas, il était trop jeune !
Je savais bien qu’il fallait mettre Jamie dans les choix.
[Frankie explose de rire.]
La série © DR
La série "Malcolm" est diffusée sur W9 (photomontage).

Depuis le 1er juillet, la série Malcolm est de retour sur W9 ! Une bonne nouvelle pour les fans de la série, la série n’ayant plus été diffusée à la télévision depuis janvier 2018. Et le succès est au rendez-vous, permettant à la chaîne de dépasser sa moyenne habituelle des audiences. Pourtant, depuis juillet, certaines voix s’élèvent sur les réseaux sociaux contre la diffusion chaotique de la série : les fans se plaignent d’une trop grande récurrence des mêmes épisodes, ainsi qu’une diffusion de la série dans le désordre.

Devant toutes ces questions, nous avons essayé d’établir des explications pour donner quelques éléments de réponse.

Trop d’horaires, pas assez d’épisodes

C’est l’une des principales plaintes : « on voit toujours la même chose ». Il faut dire que W9 ne fait pas les choses à moitié : ce ne sont pas moins de 9 épisodes qui sont diffusés du lundi au vendredi sur l’antenne. 9 épisodes quotidiens, sur 151 au total que comporte la série. Le calcul est vite fait : si W9 diffusait tous les épisodes dans l’ordre, l’intégrale de la série serait terminée… en moins de 17 jours ! Impensable, si on veut tenir tout l’été avec les aventures du petit génie au Q.I. de 165.

Des épisodes dans le désordre ? Oui… et non !

C’est l’autre grande critique formulée : « les épisodes sont diffusés dans le désordre ». Et c’est vrai qu’au premier abord, en regardant un jour type de diffusion — le 29 juillet 2019 par exemple —, on a de quoi être interloqué !

Date Horaire Épisode
lun. 29 juillet 2019 12h40 2.04 – Dîner en ville
lun. 29 juillet 2019 13h15 2.05 – Faites vos jeux
lun. 29 juillet 2019 13h50 3.15 – Confession intimes
lun. 29 juillet 2019 14h20 3.16 – La grosse surprise !
lun. 29 juillet 2019 14h55 3.17 – L’entraîneur
lun. 29 juillet 2019 15h25 4.13 – Sexe, mensonges et vidéo
lun. 29 juillet 2019 15h50 4.14 – Le bon copain
lun. 29 juillet 2019 16h05 4.15 – Le grand déballage

En un jour, on passe de la saison 2 à la saison 4, en passant par la troisième. De quoi en perdre son latin. Et pourtant, en observant attentivement le choix des épisodes, on devine une logique de diffusion. Si si ! La chaîne W9 semble partir du principe que les téléspectateurs ne vont pas rester 4 heures par jour, tous les jours, à regarder Malcolm. Ils ont ainsi plutôt fait le choix de séquencer la diffusion quotidienne en trois sessions différentes :

  • La première, à 12h40 et 13h15 ;
  • La deuxième,  à 13h50, 14h20 et 14h55 ;
  • La troisième, à 15h25, 15h50 et 16h05.

Si, tous les jours, un téléspectateur ne suit que l’une de ces trois sessions, la diffusion retrouve de l’ordre et de la cohérence ! Ainsi, en ne prenant que la troisième session, à 15h25, 15h50 et 16h05, et ce sur une semaine :

Date Horaire Épisode
lun. 29 juillet 2019 15h25 4.13 – Sexe, mensonges et vidéo
lun. 29 juillet 2019 15h50 4.14 – Le bon copain
lun. 29 juillet 2019 16h05 4.15 – Le grand déballage
mar. 30 juillet 2019 15h25 4.16 – Les grands esprits se rencontrent
mar. 30 juillet 2019 15h50 4.17 – Le testament impossible
mar. 30 juillet 2019 16h05 4.18 – Plus on est de fous, moins on rit !
mer. 31 juillet 2019 15h25 4.19 – Mise à nu
mer. 31 juillet 2019 15h50 4.20 – Le bébé – 1re partie
mer. 31 juillet 2019 16h05 4.21 – Le bébé – 2e partie
jeu. 1er août 2019 15h25 4.22 – Les arnaqueurs
jeu. 1er août 2019 15h50 5.01 – Las Vegas
jeu. 1er août 2019 16h05 5.02 – Les baby-sitters
ven. 2 août 2019 15h25 5.03 – Le journal intime
ven. 2 août 2019 15h50 5.04 – Le grand chef
ven. 2 août 2019 16h05 5.05 – Caméra cachée

Si vous voulez suivre la série dans l’ordre, à vous de choisir votre session !

Reste à comprendre pourquoi W9 fait démarrer la série tous les jours plus de 20 minutes avant l’heure annoncée. Mais là, nous devons l’admettre : nous n’avons pas d’explication !

Voir toutes les diffusions TV

 

Malcolm France. © DR
Malcolm France.

Malcolm France fait sa révolution ! 13 ans après la dernière version, le premier site sur la série culte de Linwood Boomer fait peau neuve. Changement de logo, de charte graphique — tout en conservant le jaune historique du site ! — c’est sur un site refait à neuf du sol au plafond que nous avons le plaisir de vous accueillir.

Un site complètement remanié

Désormais, le site est accessible de façon optimisée sur tous les devices. Ordinateurs, tablettes, smartphones : vous pouvez consulter Malcolm France en mobilité beaucoup plus simplement.

Les rubriques ont également été repensées, et notamment le guide des épisodes, qui a été remanié à l’occasion du lancement du nouveau site : chacune des 151 fiches épisode comportera désormais résumés, illustrations, extraits vidéo, anecdotes, références musicales, erreurs et faux-raccords, et répliques cultes, mais aussi GIF animés… et la possibilité de commenter les épisodes !

Autre rubrique : les fiches personnages. Nous avons ajouté de nombreuses informations, et notamment les fiches sur les personnages secondaires, qui ont contribué au succès de la série. Jetez aussi un œil à l’équipe technique pour en savoir plus sur les scénaristes et réalisateurs qui ont imaginé Malcolm.

Le Juke-box, qui vous permet d’écouter les musiques les plus cultes de la série faut aussi peau neuve avec Spotify : si vous êtes abonnés, vous pouvez ainsi vous abonner à la playlist et écouter la bande-originale de la série n’importe où !

La liste des nouveautés n’est évidemment pas exhaustive, et on vous laisse naviguer sur le site pour le (re)découvrir. Cette nouvelle version, développée intégralement en interne, a nécessité 3 ans de travail.

L’équipe Malcolm France reste bien sûr en place, et si la forme change, le fond restera le même : nous continuerons à traiter de la même manière l’actualité de la série et de leurs acteurs, comme nous l’avons toujours fait depuis décembre 2003. Le temps passe, mais nous sommes toujours aussi passionnés, et vous nous le rendez bien !