Les autres personnages

Ida

Cloris Leachman (Ida) dans © Twentieth Century Fox Film Corporation
Cloris Leachman (Ida) dans "La jambe de grand-mère" (saison 6, épisode 14).

Présentation

Ida n’est autre que la mère de Lois. Elle apparaît dans un total de 11 épisodes (sur 151) et pour la première fois dans la saison 2, dans l’épisode 2.15 – « Conflit de générations » (The Grand-parents), en compagnie de son époux, Victor (dont ce sera la seule apparition dans la série puisqu’on apprend la mort de ce dernier par la suite).

Dès ce premier épisode, toutes les bases du personnage d’Ida sont bel et bien jetées : cruelle, hypocrite, étroite d’esprit, mesquine, méprisante, manipulatrice, raciste, tyrannique et intrusive, un sérieux penchant pour l’alcool et une consommation continue de cigarettes, aucune bassesse humaine ne semble avoir été oubliée dans la conception de ce personnage grinçant qui marque le point d’orgue de la série en termes d’humour noir et de politiquement incorrect. Pour ajouter à l’étrangeté de ce personnage déjà haut en couleurs, on l’a doté d’origines mystérieuses qui, au gré des nombreuses allusions très cocasses qui y sont faites, évoquent un lointain pays d’Europe de l’Est aux mœurs et aux traditions pour le moins spéciales… D’ailleurs, Ida se trouve être la seule personne, dans toute la série, capable d’intimider et même de terroriser Lois qui doit toujours prendre énormément sur elle pour oser s’opposer à ses parents.

Lois n’est évidemment pas la seule victime du caractère épouvantable d’Ida. C’est toute la famille qui subit ses jugements, ses insultes et ses caprices avec une patience variable. Seul rescapé de ce traitement de choc, Reese, considéré comme le seul individu normal et prometteur de la famille par sa grand-mère, ce qui est en parfaite cohérence avec les valeurs défendues par cette dernière : brutalité, capacité à se défendre face aux autres, sens pratique, instinct de survie, loi du plus fort, être craint quitte à être détesté, frapper avant et penser ensuite (optionnel)… Cette grand-mère atypique ferait passer la Tatie Danielle d’Étienne Chatillez pour une mamie-gâteau.

On la retrouve dix-sept épisodes plus tard, dans l’épisode 3.07 – « Chantage de Noël » (Christmas). Alors que Victor vient tout juste de décéder, Ida se retrouve toute seule pour les fêtes et Francis, qui travaille alors en Alaska pour Lavernia, a ordre de venir tenir compagnie à sa grand-mère pour le réveillon. C’est la première mémorable d’une longue série de confrontations verbales (voire physiques), jubilatoires et épiques, entre le fils rebelle de la famille et la vieille dame aigrie. À partir de là, Ida fera des apparitions régulières dans la série à raison de deux épisodes par saisons.

Dans l’épisode 4.09 – « Grand-mère attaque » (Grandma Sues), Ida, en vacances à la maison, fait une mauvaise chute et se blesse sérieusement. Comme si le prolongement de son séjour n’était déjà pas suffisant pour démoraliser la famille, Ida annonce qu’elle poursuit Lois et Hal en justice afin de toucher l’assurance, quitte à ruiner pour cela sa propre fille. Le fait que Lois soit enceinte ne parviendra pas à apitoyer Ida, bien au contraire…

Dans le double épisode final de la saison 4 (4.20 – « Le bébé, partie 1 » (Baby 1) & 4.21 – « Le bébé, partie 2 » (Baby 2)), Ida débarque à l’improviste dans la famille de Lois pour s’y installer suite à l’incendie de sa maison. Cette visite tombe d’autant plus mal que Lois est enceinte jusqu’au cou et prête à accoucher à tout moment. Malgré le refus de sa fille et les protestations énergiques de Francis, Ida s’incruste littéralement et rien ne semble pouvoir la déloger, sinon peut-être l’arrivée surprise d’Abe Kenarban et ses amis, que la grand-mère, en raciste assumée, ne saurait supporter…

Dans un registre toujours plus grinçant, on retrouve Ida dans l’épisode 5.11 – « Le fiancé de grand-mère » (Ida’s Boyfriend), où elle est sur le point de se marier avec un riche homme d’affaires chinois, Mr Lee, rencontré lors d’une croisière. Si cette union suspecte, promesse du départ d’Ida au bout du monde, fait la joie de toute sa famille, Lois, elle, soupçonne un mauvais coup de sa mère. Son intuition sera tristement confirmée quand Malcolm découvrira que sa grand-mère drogue Mr Lee pour profiter de son argent.

Un tournant discret mais significatif s’opère dans la série autour du personnage d’Ida ; trois épisodes se succédant adoucissent légèrement son image, révèlent des faiblesses ou une once d’humanité plutôt inattendue chez elle.
Tout d’abord, dans l’épisode 5.20 – « Patrimoine (et) génétique » (Victor’s Other Family), Ida n’apparaît plus comme un bourreau ou une tortionnaire mais comme victime, dépossédée de l’héritage de son défunt mari, Victor, par la famille illégitime de ce dernier. L’occasion pour Lois de découvrir sa demi-sœur et la famille secrète de son père mais aussi de prendre, pour la première fois, la défense de sa mère…

L’ambiguïté du personnage est entretenue et renforcée par l’épisode 6.14 – « La jambe de grand-mère » (Ida Looses A Leg). Dans cet épisode, Ida perd héroïquement une jambe en sauvant la vie de Dewey sur la route. Si ce moment de bravoure (et d’amour ?) arrondit les angles du personnage, ces derniers ne perdent pas pour autant tout leur tranchant. En convalescence, Ida est confiée aux soins de Francis. Comme toujours, le petit fils rebelle et sa grand-mère se chamaillent âprement mais l’ennemi commun que représente Lois pour eux va vite faire d’eux des amis…

On trouve un autre exemple de cette relation mère-fille plutôt houleuse et difficile qui unit Lois à Ida dans l’épisode 6.18 – « Quelle horreur ! » (Ida’s Dance). Ida y charge sa fille de préparer une redoutable tourte pour la Saint-Grotus, une fête traditionnelle de son pays d’origine. Lois, résignée, se prête au jeu et met du cœur à l’ouvrage, mais sa mère, éternelle insatisfaite, ne cesse de la rabaisser.

Les traditions improbables et burlesques du pays d’origine d’Ida sont un thème récurrent et qui pèse beaucoup dans la drôlerie du personnage. Ce thème, on le retrouve dans l’épisode 7.11 – « L’épreuve de force, partie 1 » (Bride of Ida (1)), lorsqu’Ida, accompagnée d’une jeune fille immigrée nommée Raduca vient garder Malcolm et Reese pendant un week-end. Pour qu’il devienne un « Barochi » et puisse gagner la main de Raduca, Ida oppose Reese à Malcolm dans trois épreuves rituelles plus sadiques et retorses les unes que les autres…

Enfin, Ida fait sa dernière apparition dans le final de la série, dans l’épisode 7.22 – « Malcolm Président » (Graduation) où toute la famille est réunie au complet pour se rendre à la remise de diplôme de Malcolm. Elle y aide Reese à préparer un sabotage censé lui permettre de décrocher le poste de concierge du lycée…

Quelques très rares fois fragile, héroïque, généreuse voire attendrissante, Ida s’illustre la plupart du temps par sa cruauté, son intolérance et son cynisme. Elle incarne à elle seule une lourde part de ce qui fait souvent l’esprit irrévérencieux et caustique de la série. Elle cumule tout un tas de caractéristiques qui en font un personnage extrême et singulier inspirant quelques uns des plus grands moments de Malcolm.


Cloris Leachman

Cloris Leachman. © DR
Cloris Leachman.

Biographie

Cloris Leachman naît le 30 avril 1926 à Des Moines (Iowa) aux Etats-Unis.

Elle est l’aînée de trois filles et fait des études brillantes à la Illinois State University ainsi qu’à la Northwestern University. C’est à cette époque que, très jeune, elle est distinguée par sa beauté et concourt à Miss America en tant que « Miss Chicago ». Elle fait ses premières armes d’actrice au théâtre de sa ville natale et y joue de nombreux rôles.

Par la suite, elle part à New-York pour y étudier la comédie dans le prestigieux Actor’s Studio.

Elle fait sa première apparition à l’écran avec le film Carnegie Hall en 1947, mais c’est en 1955 qu’elle obtient son premier vrai rôle avec le film Kiss Me Deadly. De là, elle va enchainer les apparitions et les rôles dans les années 50, principalement à la télévision (dans des séries cultes comme The Twilight Zone ou encore Alfred Hitchcock presents) et rendra la réplique à des acteurs de légende comme Audrey Hepburn ou Paul Newman.

Après une décennie 1960 sur cette même lancée, Cloris Leachman connaît enfin la consécration et gagne la reconnaissance de sa profession dans les années 1970. En 1971, elle remporte l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour le film La Dernière Séance (The Last Picture Show) ainsi qu’un BAFTA pour le même film et la même catégorie. Tout au long de cette décennie, elle accumule les nominations ou les récompenses aux Primetimes Emmy Awards ou aux Golden Globes.

Devenue une star du petit écran aux USA, elle poursuit sa carrière tout en faisant quelques incursions remarquées dans le grand écran. Elle a, entre autres, joué dans trois films du célèbre réalisateur Mel Brooks : Frankenstein Junior (Young Frankenstein – 1974), Le Grand Frisson (High Anxiety – 1977) et La Folle Histoire du Monde (History of the World, Part 1 – 1980), trois films parodiques et loufoques dans lesquels elle a pu exercer sa fibre comique déjà bien exploitée dans la première moitié de sa carrière.

Dans les années 80-90, Cloris Leachman ajoute une nouvelle corde à son arc, en participant au doublage de plusieurs films d’animation comme Mon Petit Poney, le film (My Little Pony, the Movie – 1986), Le château dans le ciel (Castle in the Sky – 1986) ou encore Le Géant de Fer (The Iron Giant – 1999).

Si elle continue à y faire de nombreuses apparitions, plus ou moins importantes, à la télévision, au théâtre ou au cinéma, les années 2000 vont surtout être marquées par son rôle cultissime dans la série Malcolm. Elle fait une entrée fracassante dans l’épisode 2.15 – « Conflit de générations » (The Grand-parents) où elle joue grand-mère Ida, la mère de Lois, femme cruelle et mesquine, faisant ainsi exploser le niveau de cynisme et d’humour politiquement incorrect de la série. Ce personnage a tant de potentiel et de succès, que Cloris Leachman fera par la suite des apparitions régulières pour un total de 11 épisodes sur 151 (et 7 saisons). Le milieu télévisuel a su reconnaître la trouvaille que représentent ce personnage et l’interprétation remarquable, désopilante et juste, qu’offre Cloris Leachman. Ainsi, l’actrice sera nominée durant 6 années d’affilée aux Primetime Emmy Awards pour le rôle d’Ida, entre 2001 et 2007, et elle remportera deux fois la récompense, en 2002 et en 2006 (pour la saison 2 et la saison 7).

Depuis la fin de la série, l’infatigable Cloris Leachman continue sa carrière avec énergie et entrain et, malgré son âge canonique, elle a d’ailleurs participé à la 7e saison du show télévisé Dance with the Stars (Danse avec les stars, pour la version française du programme diffusé sur TF1 en France), en 2008, alors âgée de 82 ans, étant ainsi devenue la doyenne des candidats de l’émission.

Cette actrice aura fait sa carrière essentiellement à la télévision et dans des seconds rôles, mais malgré ce léger retrait, aura toujours réussi à se faire remarquer grâce à la pétulance de son jeu et à l’originalité des personnages qu’elle aime jouer.

Mariée entre 1953 et 1979 à un impresario qu’elle a rencontré durant ses études de comédie à New-York, elle a eu 5 enfants dont un (Bryan) est mort prématurément d’une overdose en 1986. Ayant vécu pendant plusieurs années dans le très huppé quartier de Bel Air, à Los Angeles, elle y a été la voisine de l’actrice Judy Garland (inoubliable Dorothy dans Le Magicien d’Oz (The Wizard of Oz – 1939)) ou encore une amie très proche du non moins célèbre acteur Marlon Brando.

Cloris Leachman se revendique comme une agnostique voire une athée et elle est végétarienne. Toujours dans le vent malgré ses 93 printemps (en 2019), elle poste activement sur son Twitter où l’on peut constater, si l’on n’en était toujours pas convaincu, à quel point c’est une femme aux antipodes de son personnage d’Ida, gentille, souriante, très proche de ses enfants et de ses petits enfants, à l’écoute de ses fans et pleine d’humour !

Pour les fans ou les grands curieux, Cloris Leachman a écrit une autobiographie, Cloris : My autobiography, publiée en mars 2009.

Filmographie

Acteur

Année Titre Rôle

Producteur

Année Titre Rôle

L'actualité de Cloris Leachman