Actualité

Jane Kaczmarek : « Les choses évoluent »

Avec sa gouaille et sa franchise habituelle, l'inoubliable Lois parle de son divorce, de son avenir et revient sur la genèse de Malcolm.

Jane Kaczmarek. © DR
Jane Kaczmarek.

Plutôt discrète dans les médias depuis l’arrêt de la série qui lui a valu sept nominations aux Emmy Awards (pour autant de saisons !), Jane Kaczmarek a défrayé la chronique en juin 2009 lors de l’annonce de son divorce. Le couple qu’elle formait avec l’acteur Bradley Whitford semblait en effet à l’abri des tempêtes qui secouent régulièrement les mariages hollywoodiens, puisque les heureux parents de trois enfants s’étaient unis en 1992.

Dans une interview donnée cette semaine à Mercury News à l’occasion de la diffusion aux USA du téléfilm Reviving Ophelia dans lequel elle tient un des rôles principaux, l’actrice revient notamment sur la semaine qui a changé sa vie courant 1999 :

« Ce fut une semaine particulière. Nous essayions d’avoir un deuxième enfant, à l’aide de toutes sortes de traitements. Un jour Warner Bros appelle pour annoncer que À la Maison Blanche [la série dans laquelle jouait Bradley Whitford, NDLR] était lancée. Le lendemain, la Fox appelle : Malcolm était lancée. Et le lendemain, le docteur appelle : je suis enceinte. Je me souviens avoir demandé à Brad « Tu crois que nos vies vont changer ? » »

Jane Kaczmarek à Mercury News

Lorsqu’elle évoque les sept années durant lesquelles elle a tenu le rôle de Lois, ses mots traduisent la difficulté qu’éprouvent nombre d’acteurs à bâtir leur avenir :

« J’ai connu deux grossesses pendant la série, Brad était constamment en tournage sur la sienne, mais ce fut une période faste, ces sept ans. Savoir exactement où l’on allait, savoir quand on pouvait prendre des vacances, savoir combien on pouvait dépenser pour la rénovation de la maison… Je me souviens m’être dit que si j’obtenais le rôle, ça paierait la nouvelle salle de bain ! »

Jane Kaczmarek à Mercury News

Lorsque Malcolm s’est arrêtée, Jane Kaczmarek dit avoir volontairement pris du repos. En référence à un massacre perpétré en octobre 2006 et au cours duquel cinq fillettes avaient trouvé la mort dans une classe de la communauté Amish en Pennsylvanie, elle dit :

« J’ai été très touchée, j’avais vraiment du mal à croire qu’à l’endroit où on se croit le plus en sécurité… la communauté Amish, bon sang… ça m’a perturbé au point de remettre en question beaucoup de choses. Je me suis dit que la vie était si courte et fragile, me suis demandé ce que je voulais vraiment faire. Je travaillais peu mais je savais que je ne voulais plus d’un autre rôle principal dans une série télé, que je ne voulais plus passer 14 heures loin de chez moi. »

Jane Kaczmarek à Mercury News

Sur son divorce, en toute franchise, elle confie :

« Je pensais que mon couple vivait dans la plus belle union qui soit, et puis on s’éloigne avec le temps. Et notre profession et ses impératifs n’aident pas… Le prix à payer est très lourd, du moins ce fut le cas pour moi. En prenant de l’âge, je savais plus précisément ce que je voulais, ne voulais plus et la vie que je désirais avoir. Le point positif c’est que ça fait prendre conscience qu’il faut entamer une nouvelle vie, qu’on le veuille au non. Curieusement, ça m’a aussi donné envie de tourner davantage. »

Jane Kaczmarek à Mercury News

Sur son avenir sentimental enfin, Jane Kaczmarek dit adorer l’image d’une alliance sur une main d’homme !

« J’aime à penser qu’un homme porte une alliance pour moi, c’est une raison très superficielle pour se marier ! L’idée du mariage m’amuse plutôt car j’ai toujours été assez indépendante. J’ai ma propre maison, mes enfants et je sors avec un charmant compagnon. C’est particulier aussi, le fait de présenter quelqu’un a ses enfants. Les miens ont un père formidable. Je n’ai pas très envie qu’ils aient un beau-père et je ne pense pas qu’ils le souhaitent non plus. C’est vraiment tout frais. Brad fut l’amour de ma vie, nous étions heureux ensemble pendant de très longues années. Les choses évoluent, pas vrai ? »

Jane Kaczmarek à Mercury News

Sur le même sujet

Mots clés : , ,

Commentaires