Actualité

Frankie Muniz en agent secret remuant

« C'est super de jouer un agent secret ! » Du haut de ses 18 ans, l'adolescent de « Malcolm » a pris de l'assurance. Il joue au cinéma un jeune espion et souhaite figurer dans la suite de « Fast & Furious ».

Couverture de © TV hebdo
Couverture de "TV hebdo" (27 juillet au 2 août 2003).

Information

Cet article a été écrit par Gilles Toucas et publié dans TV hebdo | Du 27 juillet au 2 août 2003 | P. 4 à 5.
Par respect envers les auteurs, nous avons conservé grammaire, syntaxe, orthographe, conjugaison, typographie et ponctuation des textes de l’article original.



Malcolm, alias Frankie Muniz, a bien grandi. Né en 1985 à Ridgewood, dans le New Jersey, celui qui incarnait le jeune adolescent du feuilleton quotidien de M6 fêtera ses 18 ans cet hiver. Avec l’âge de la majorité vient aussi celui du premier grand film. Dans Cody Banks agent secret (en salles, le 30 juillet), il incarne un personnage qui mène une double vie, top secret pour sa famille et ses amis, il est un superagent de la CIA. En exclusivité, Frankie Muniz nous a reçus chez lui à Santa Monica, en Californie. Rencontre avec un jeune bien dans sa tête et dans ses baskets.

Diffusé dans quatre-vingts pays, Malcolm caracole en tête des audiences des feuilletons aux Etats-Unis, juste derrière Friends. Cette célébrité est-elle difficile à assumer pour un jeune homme ?

Au contraire, j’ai toujours rêvé d’être célèbre. Le succès apporte le travail et je suis comblé. Il y a tellement d’acteurs au chômage que je savoure ma chance. Je joue la comédie depuis l’âge de 12 ans et je n’ai jamais envisagé une autre profession. Mes parents ont été assez fous et généreux pour me laisser suivre cette voie. Ma mère m’accompagnait à toutes les auditions, à tous les rendez-vous.

Est-ce que vos fans vous appellent souvent Malcolm au lieu de Frankie ?
Au début, c’était le cas. Mais nous venons de terminer la troisième saison, quatre-vingt-cinq épisodes. Aujourd’hui, les téléspectateurs connaissent mon vrai nom et font la différence entre la fiction et la réalité. J’ai aussi tourné plusieurs longs métrages au cinéma. Cela casse l’image de Malcolm, qui vit dans une famille de dingues.
Cody Banks agent secret est votre premier grand tournage. Quel rôle y tenez-vous ?
Je suis Cody Banks, un adolescent qui ressemble à des millions d’autres. Mais il a un secret : il fait partie d’un programme secret de la CIA qui forme de jeunes recrues qui seront les agents de demain. Banks doit devenir l’ami d’une étudiante pour rencontrer son père, un dangereux scientifique.
Y aura-t-il une suite ?
Et comment ! C’est super de jouer un agent secret et j’espère incarner le personnage jusqu’à mon quarantième anniversaire ! Cody Banks agent secret 2 se tourne cet été en Angleterre. Nous devrions avoir accès au même plateau que Pierce Brosnan pour son dernier « James Bond ».
Allez-vous trouver le temps de reprendre Malcolm cet automne ?
J’ai organisé mes emplois du temps pour être de retour à Los Angeles deux jours avant le premier jour de tournage de Malcolm. Si la production du film a besoin de moi au-delà de septembre, mon contrat prévoit des allers-retours entre Londres et Los Angeles chaque semaine pour jouer aussi dans Malcolm. Cela ne me fait pas peur. Je vais obtenir plusieurs dizaines de milliers de points de bonus sur ma carte de fidélité avec une compagnie aérienne, c’est super ! Et puis, je suis encore jeune : les voyages m’éclatent.
Avez-vous déjà pensé à ce que vous ferez dans dix ans ?
Dans dix ans… Cody Banks 10, peut-être ! Cela pourrait être amusant de grandir avec Cody. Tout comme 007, Banks pourrait avoir une fille différente dans chaque film, une « Banks Girl » ! Plus sérieusement, j’espère avoir d’autres occasions de tenir de nouveaux rôles au cinéma et de prouver que je suis un bon comédien. 18 ans est l’âge où je dois absolument faire oublier l’adolescent pour entrer dans l’âge adulte. Je ne veux pas être figé dans l’enfance durant une décennie, comme cela est arrivé à Macaulay Culkin. Il était mal conseillé et a continué à camper des gamins alors qu’il avait 20 ans. C’est une erreur à éviter à tout prix.

Un festival de gadgets

Même parodique, un bon film d’espionnage se doit de miser sur les gadgets qui tuent. A cet égard, Cody Banks agent secret ne déroge pas à la règle et l’histoire multiplie les trucs dernier cri, réels ou imaginaires – lunettes filtrantes anti-rayons X, chaussures à ventouses pour marcher au plafond… Et puis, il y a les gadgets qui déménagent carrément, comme le SoloTrek XVF (Exo-Skeletor Flying Vehicle), un engin volant qui peut transporter son passager à 100 km/h ! Comme l’hélicoptère – mais sans la page et le rotor arrière – cet engin à décollage vertical peut se mouvoir dans des espaces réduits. Si, avec ça, ce film d’action ne décolle pas, c’est à désespérer des professeurs Tournesol au cinéma !

Quel serait votre projet idéal ?
Être dans Fast & Furious 3. J’adore les voitures et la vitesse. J’ai dépensé une petite fortune pour acquérir la première auto du film. Paul Walker et Vin Diesel sont mes acteurs préférés. D’ailleurs, la production m’a contacté pour que je leur prête la voiture pour le deuxième volet. J’ai dû refuser car je n’ai pas obtenu un rôle en retour. Trop jeune pour conduire ! Mais maintenant que j’ai mon permis…
D’autres projets de cinéma ?
Je vais participer à Racing Stripes, un dessin animé de la Warner. C’est un conte sur les animaux de la jungle africaine et je prête ma voix à un zèbre. Pour le reste, j’attends de connaître l’avenir de Malcolm pour planifier 2004.

Sur le même sujet

Mots clés : , , , , , ,

Commentaires