Actualité

Malcolm, le prequel de Breaking Bad ?

C’est à l’occasion d’une rediffusion de la série outre-manche qu’une chaine anglaise a mis en scène cette idée dans une ingénieuse bande-annonce.

On se souvient encore de la petite séquence jubilatoire tournée à l’issue de la série Breaking Bad, où Bryan Cranston et Jane Kaczmarek étaient de nouveau réunis et incarnaient leurs personnages de Malcolm, Hal se réveillant en sursaut et en larmes dans le lit conjugal et racontant à une Lois incrédule avoir rêvé qu’il était devenu un trafiquant de drogue !

Cette fois, c’est au tour de la chaine Comedy Central UK de se prêter à ce petit jeu d’échos entre les deux séries où Bryan Cranston s’est illustré. En effet, à l’occasion d’une rediffusion de l’intégrale de la série sur son antenne, elle a concocté aux spectateurs une bande-annonce centrée sur le personnage de Hal et consistant en un montage extrêmement ingénieux, précis et connaisseur de tous les extraits pouvant, de près ou de loin, préfigurer le personnage de Walter White ou des éléments caractéristiques de l’univers de la série de Vince Gilligan.

Avant Walter White, il y avait… Hal !

Les fans et connaisseurs des deux séries auront déjà eu l’occasion de le constater d’eux-mêmes et de s’en amuser en revisionnant les épisodes, certains passages de Malcolm prennent une dimension humoristique rétrospective quand on sait que Bryan Cranston était appelé à devenir le glaçant Walter White, ce professeur de chimie « monsieur tout le monde », atteint d’un cancer, qui se lance dans la fabrication d’une drogue de synthèse pour assurer un confort financier à sa famille, mais qui ne va plus savoir où stopper le curseur du mal.

C’est exactement sur cet aspect que joue brillamment la bande-annonce de Comedy Central, dans une sélection d’extraits particulièrement centrés sur les deux premières saisons.

On y voit notamment des séquences d’explosions, celle du pique-nique des têtes d’ampoule (1.08) causée par Malcolm, mais surtout du terrain d’entrainement militaire dans l’épisode du casino (2.05), dans un paysage de désert qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler les décors du nouveau Mexique qui servent de théâtre aux aventures de Walter White.

À ces séquences explosives s’ajoutent d’autres qui font étrangement échos entre les deux séries. Par exemple, voir Hal en slip évoque Walter lorsqu’il ôte ses vêtements pour préparer sa drogue, et Lois et Hal se faisant face avec des masques à gaz (1.05) rappelle ceux utilisés par White et son acolyte, Jessy, quand ils fabriquent leur drogue.

Les dialogues ne sont pas en reste et, sortis de leur contexte et mis au service de cette amusante démonstration, prennent une connotation évocatrice, comme lorsque Hal prononce le mot « chemestry » (chimie) pour expliquer les relations homme-femmes aux enfants (1.12), lorsque Lois lui demande s’il est en pleine crise de la quarantaine (2.14), quand Hal demande à l’un de ses fils de se dénoncer à sa place pour une grosse bêtise qu’il a faite (1.16) ou encore quand il dit à Malcolm « Il se peut que tu n’apprécies pas mes méthodes » (1.13).

Mais un des clins d’œil les plus savoureux est sans doute cet extrait d’interrogatoire dans la suite de l’épisode du casino, quand le directeur conseille Hal sur des activités à faire avec les enfants et dit « my son and I cook » (« mon fils et moi, nous cuisinons »), « cook » étant le terme pour désigner la préparation de la drogue dans Breaking Bad, tandis que Hal répond : « Ah, on devrait essayer ça, tiens ! »… ce que, devenu prof de chimie, il a mis en pratique quelques années plus tard, donc, avec un de ses anciens élèves !

L’abime séparant les univers des deux séries ainsi que le caractère des deux personnages qu’y joue respectivement Bryan Cranston est si immense et vertigineux, qu’il ne cesse pas de fasciner sur la polyvalence de cet immense acteur au talent longtemps insoupçonné et qu’il rend particulièrement savoureux et hilarant le moindre petit point de connexion ou lien de familiarité que l’on peut établir. Autant de petites phrases, de petites scènes et autres détails qui semblent préfigurer le futur rôle du papa de Malcolm, des clins d’œil dont les fans et les diffuseurs eux-mêmes se régalent et n’ont donc pas fini de s’amuser !

Sur le même sujet

Mots clés : , , , ,

Commentaires