Saison 7, épisode 14

« Hal déprime »

Note
(No Ratings Yet)
Titres
France Hal déprime
États-Unis Hal Grieves
Suisse Des journées de rêve
Québec Hal a du chagrin
Numéro
143 (7.14)
Code de production
06-05-714
Première diffusion
États-Unis   19 février 2006   Fox Broadcasting Company
4 000 000 téléspectateurs
France   16 mars 2007   M6
2 100 000 téléspectateurs
Scénario
Eric Kaplan
Réalisation
Personnages
Gary Anthony Williams (Abe Kenarban), George Takei (lui-même), Kevin Michael Richardson (voix de Bob Hope), Nolan North (voix de Leonard Nimoy), Maurice Godin (vendeur de voitures)

Résumé

Scène d'introduction Hal et Reese sont à la recherche de la source d’une odeur épouvantable dans le frigo. Ils soupçonnent d’abord du fromage pourri, mais ce n’est pas cela...

Hal apprend que son père vient de mourir, mais ne verse pas une larme car il n’a jamais eu l’occasion d’entretenir une vraie relation avec son père. Ayant peur que lui et ses enfants se dirigent vers le même type de relation, Hal fait tout pour leur faire plaisir à commencer par passer ses journées avec eux plutôt que de les emmener à l’école. Mais Malcolm n’est pas dupe et comprend l’attitude de son père. Il en fait part à Reese et Dewey qui décident d’en profiter pour réclamer des tonnes de cadeaux. Pendant ce temps, Lois tente de trouver un moyen de faire sortir les sentiments enfouis de son mari avec l’aide d’Abe, qui pense avoir trouvé l’idée parfaite.

Détail des intrigues

Hal et Reese sont à la recherche de la source d’une odeur épouvantable dans le frigo. Ils soupçonnent d’abord du fromage pourri, mais ce n’est pas cela. Ils soupçonnent ensuite du bacon moisi, mais ce n’est pas cela. Ils découvrent soudain un rat crevé dans une brique de lait… mais ce n’est toujours pas cela…

Hal apprend la mort de son père. La famille revient des funérailles et reprend une vie normale… en apparence. Hal ne ressent aucune peine pour son père dont il n’était pas du tout proche…

Hal fait un terrible cauchemar où ses propres enfants sont à ses funérailles et s’en fichent complètement qu’il soit mort. Voulant à tout prix se faire aimer de ses fils, Hal se met à passer des journées entières à jouer avec eux et les couvre de cadeaux…

Lois s’inquiète pour Hal qu’elle soupçonne de refouler son chagrin suite à la mort de son père. Pour aider son mari, elle fait appel à Abe, mais ce dernier n’a que des solutions toutes plus loufoques les unes que les autres…

Anecdotes

  • Bien que Christopher Kennedy Masterson (Francis) n’apparaisse pas dans cet épisode, il y figure bien… mais derrière la caméra ! En effet, c’est lui qui s’est essayé à la réalisation pour cet épisode, ce qui reste par ailleurs sa seule expérience de ce genre dans sa carrière.

Musiques

    • Musique "Cum On Feel the Noize" - Quiet Riot
      Scène Hal délire avec ses fils dans la maison.
    • Musique "We Three Kings of Orient Are" - Rev. John Henry Hopkins
      Scène Musique sortant du cadeau de Abe pour remonter le moral de Hal.

Erreurs & Faux raccords

  • Les mêmes plans de la maison sont souvent utilisés au fil des saisons afin d’établir les scènes. Dans cet épisode, quand Abe vient parler à Lois de la mort du père de Hal, le jardin est sec et marron. Le lendemain, quand Abe est de retour après le cauchemar de Hal, le plan de maison utilisé montre pourtant de la verdure.

  • Abe entre dans la maison avec un magazine dans la main droite, mais lorsqu’il s’assoit, il pose le magazine avec sa main gauche. De plus, sur la même scène, le téléphone se déplace à différents endroits de la table.


Commentaires