Articles

Breaking Bad marque par son succès

Le bilan est positif pour Breaking Bad, la série mettant en scène Bryan Cranston qui vient d'achever sa première saison aux États-Unis.

Bryan Cranston dans © AMC
Bryan Cranston dans "Breaking Bad" (2008-2013).

Nous vous en avions déjà parlé à plusieurs reprises sur Malcolm France, Breaking Bad est la série qui marque le retour de Bryan Cranston (Hal dans Malcolm) sur le petit écran. Aux côtés de l'acteur, un casting assez confidentiel mais très expérimenté, avec entre autres Aaron Paul, Anna Gunn et Dean Norris. À l'écriture, on retrouve Vince Gilligan, qui fut longtemps producteur de X-Files.

La série a vu ses 7 épisodes diffusés du 20 janvier au 9 mars derniers. Pourquoi si peu d'épisodes ? Tout d'abord, car les chaînes du câble (en l'occurrence AMC) commandent généralement beaucoup moins d'épisodes que les séries des grands networks ayant un budget plus réduit, et aussi parce que la série a été affectée par la grève des scénaristes, ce qui a contraint la série à voir son nombre d'épisodes diminuer. L'intrigue de la série ne fait que commencer. Rappelons que l'histoire tourne autour de Walt, un professeur de chimie au lycée qui se dirige vers le commerce illégal d'amphétamines pour subvenir aux besoins de sa famille le jour où il apprend qu'il a un cancer a priori incurable.

Le bilan est très positif pour AMC. Au niveau des audiences, d'abord, Breaking Bad a su fédérer 30 % de téléspectateurs de plus que la moyenne en soirée pour la chaîne, et encore plus chez les cibles préférées des annonceurs. Le premier épisode de la série a réuni 1,4 million de téléspectateurs, et les 6 suivants ont en moyenne réalisé 1,1 million. Le bilan est donc très positif du côté audiences, d'autant plus que la série s'est stabilisée au dessus de la barre du million de téléspectateurs, ce qui n'était pas le cas de Mad Men (1ère série de AMC, Breaking Bad étant la 2e) qui après un meilleur démarrage, avait perdu plus de la moitié de son audience entre le début et la fin de la saison.

Aussi, du côté des critiques, si la qualité de la série ne fait aucun doute, c'est la performance de Bryan Cranston qui a le plus retenu l'attention. USA Today déclare que "Bryan Cranston est fascinant et remarquable dans son rôle." Entertainment Weekly remarque "les retournements de situations inattendus", et le fait que "Cranston donne une performance comico-dramatique nuancée qui était juste sous la surface de son rôle de père obsessionnel dans Malcolm." Le Los Angeles Times quant à lui souligne l'aspect "triste et déroutant" de la série, mais ajoute que "cela ne signifie pas qu'on ne rigole pas un peu également."

Même si AMC n'a pas encore annoncé le renouvellement officiel de la série, il se murmure que le tournage de la saison 2 devrait débuter dès le mois de juin pour 13 épisodes. En prévision, Bryan Cranston a d'ailleurs acheté une maison au centre d'Albuquerque, lieu de tournage de la série.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Mots clés : , , ,