Saison 3, épisode 05

« Bonnes œuvres »

Note
(3 votes, average: 4,67 out of 5)
Titres
France Bonnes œuvres
États-Unis Charity
Numéro
46 (3.05)
Code de production
06-01-303
Première diffusion
États-Unis   2 décembre 2001   Fox Broadcasting Company
14 800 000 téléspectateurs
France   17 septembre 2003   M6
6 800 000 téléspectateurs
Scénario
Gary Murphy
Réalisation
Personnages
David Anthony Higgins (Craig Feldspar), Brenda Wehle (Lavernia), Eric Nenninger (Eric Hansen), Sandy Ward (Pete), Evan Matthew Cohen (Lloyd), Kyle Sullivan (Dabney Hooper), Bette Rae (Mme Potts), Terry Woodberry (Bill), Marsha Kramer (Toni), Richard Gross (Dave), Randy Thompson (policier), Dajine Colon (étudiant au carnaval (non crédité))

Résumé

Scène d'introduction Alors que Lois est sous la douche, Hal débarque dans la salle demain et s’impatiente pour lui succéder. Mais elle ne lâche rien...

Lois inscrit Malcolm, Reese et Dewey comme volontaires dans une association caritative. Très vite, les jeunes garçons s’apercevant que leurs vêtements sont bien plus miteux que ceux proposés à l’association pour les pauvres, ils décident de procéder à quelques échanges. Et lorsque les amis de Malcolm leurs donnent de l’argent en échange de quelques articles, ils mettent en place un véritable commerce dont ils se reversent une grande partie de la recette, aux dépends de l’Église ! Pendant ce temps, Francis vient d’arriver en Alaska et retrouve son ami Eric, qui n’est plus que l’ombre de lui-même. Il fait ainsi la connaissance de Lavernia, une patronne forte de caractère qui maltraite et sous-paye ses employés…

Détail des intrigues

Alors que Lois est sous la douche, Hal débarque dans la salle demain et s’impatiente pour lui succéder. Hal et Lois luttent pour la douche, l’un pour y entrer, l’autre pour y rester. Tout d’un coup, le rideau de douche écarté, leurs regards se croisent. Dans son lit, Hal annonce son absence à ses supérieurs en prétextant une maladie tandis que les pieds de Lois caressent son visage…

Lois trouve que les garçons vivent trop dans la paresse et l’égoïsme et les inscrit dans une association religieuse caritative qui recueille des biens pour les plus démunis. Émerveillés par tout le matériel qui les entoure, les garçons prennent conscience de leur propre pauvreté et commencent à échanger leurs biens contre ceux de l’association. Ce troc clandestin va rapidement devenir un marché noir bien rodé dont la part de bénéfice réservée à l’église sera de plus en plus restreinte…

Après des semaines de périple, Francis arrive enfin en Alaska à l’adresse indiquée par Eric. Il fait aussitôt connaissance avec la terrible maîtresse des lieux, Lavernia, et avec Pete, un vieux bûcheron devenu le seul ami d’Eric en ces contrées inhospitalières. Francis travaille non pas en tant que bûcheron mais comme homme à tout faire, de même qu’Eric, traumatisé et dévasté après déjà plusieurs mois entre les mains de Lavernia…

Anecdotes

Répliques cultes

    • Lois : Je m’en voudrais si plus tard vous deveniez des sales petits monstres d’égoïsme, alors j’ai pris la décision de vous inscrire comme volontaires dans une association. Vous avez le choix, entre venir en aide aux personnes du troisième âge, ou alors aux personnes défavorisées… à moins que je ne vous inscrive aux deux.
    • Reese : Bon, d’accord. On prend les vieux ! [Malcolm fait signe à Reese] Quoi, qu’est-ce que t’as contre les vieux ?
    • Malcolm : [Chuchote à l’oreille de Reese] Ils pissent au lit.
    • Reese : Oh, finalement, on va prendre les pauvres !
    • Francis : C’est vous qui donnez les haches ? Parce que, je suis gaucher, si jamais ça compte pour le manche !... C’est quoi ça ?
    • Lavernia : C’est un balai, petit génie ! Trouve-toi un tablier, et file faire un peu de ménage, là, derrière ! Et arrête de mater mes nibards !
    • Malcolm : Quelles poubelles ? Ce sont les trucs que les gens leur donnent !
    • Dewey : Tu as vu, Reese ? On dirait ton T-shirt !
    • Malcolm : Oui, sauf que celui-là est mieux ! Y’a plein de trous dans le sien.
    • Reese : Ouais, tu peux parler ! Compare ce blouson et le tien !
    • Malcolm : Oui, t’as raison. Tous les trucs qu’il y a ici sont dans un meilleur état que nos affaires !
    • Reese : Ah ! Ah ! T’es pauvre ! Euh…
    • Dewey : C’est pour ça que j’ai pas eu ce que je voulais à Noël.
    • Malcolm : Mais qu’est-ce que tu fais ?
    • Reese : Je fais un échange !
    • Malcolm : Non, je crois qu’on n’a pas le droit.
    • Reese : Ca n’a rien à voir. Je leur fais don de mon t-shirt. Ca fait qu’au lieu d’un pauvre qui en a un nouveau, on sera deux pauvres qui en auront un ! Je vois pas où est le mal !
    • Francis : Dix heures à récurer des gamelles pleines de graisse carbonisée et puis épouiller ses chiens à l’heure du diner ! Elle est folle ou quoi, cette bonne femme ?
    • Eric : Elle s’appelle Lavernia. Elle contrôle absolument tout et tout le monde ici. Elle découvre quels sont tes points faibles et elle s’en sert contre toi. Elle s’introduit dans ton crâne et puis elle te lâche plus jusqu’à ce que tu te détestes !
    • Pete : Les femmes… c’est comme les forêts… mystérieuses… et pleines de bêtes sauvages.
    • Reese : Le lycée, ça craint. Ils sont tous fous là-dedans ! Chaque prof s’en tape totalement des devoirs que filent les autres ! Alors, on a du boulot par-dessus la tête !
    • Lloyd : C’est pour lundi ?
    • Reese : Fais-le pour vendredi, je m’en voudrais de gâcher ton week-end.
    • Reese : Tu sais quoi ? On en est à 159$ !
    • Malcolm : C’est vrai ? Qu’est-ce qu’on va en faire ?
    • Reese : Je sais ! On se paie une scelle, d’accord ? Une fois qu’on aura la scelle, maman dira oui pour le cheval !
    • Malcolm [À la caméra] : J’ai beaucoup réfléchi à propos de Dieu. Sur lui, je sais pas grand- chose. Je sais juste que Dieu est tout puissant, qu’il sait tout et qu’il voit tout… euh, comme maman, en invisible ! Donc, il vaut mieux être son ami que son ennemi. Et, je pense qu’on passe trop de temps dans notre vie à se consacrer aux choses matérielles et on a tort !
    • Reese : Dewey, qu’est-ce que tu fais ?
    • Dewey : Je prie.
    • Reese : Quel menteur ! Il mange des chocolats !
    • Malcolm : Pique-lui ! Vas-y, choppe-le !
    • Reese : Crache ! Crache !

Musiques

    • Musique "Name of the Game" - The Crystal Method
      Scène Les garçons vendent les affaires aux enfants de l'école.
    • Musique "Strangers in the Night" - Bert Kaempfert
      Scène Pete joue une mélodie mélancolique à l'harmonica.
    • Musique "Sweet Home Alabama" - Lynyrd Skynyrd
      Scène Francis et Eric se gavent de nourriture.

Erreurs & Faux raccords

  • Francis dit à Lavernia qu’il est gaucher. Or, dans l’épisode 3.01, lorsque le notaire lui présente les documents pour son émancipation, il signe de la main droite. De plus, dans l’épisode 3.06, il peint le mur de la main droite avant d’être interrompu par Lavernia. Autre exemple de cette incohérence, dans l’épisode 6.21, lorsqu’il joue avec Dewey, il ne cesse de prendre des notes en écrivant de la main droite.


Commentaires