Actualité

Malcolm tire sa révérence…

La chaîne Fox vient d'annoncer officiellement l'arrêt de la série après la diffusion complète de la saison 7.

Erik Per Sullivan (Dewey) dans © Twentieth Century Fox Film Corporation
Erik Per Sullivan (Dewey) dans "Le liquidateur" (saison 1, épisode 16).

La nouvelle vient de tomber ce soir dans un communiqué officiel du network : Fox ne reconduira pas Malcolm la saison prochaine. La série s’arrête donc après sept ans de bons et loyaux services, sept ans durant lesquels nous aurons appris à connaître et à aimer tous les personnages extraordinaires et terriblement attachants créés par Linwood Boomer.

Ce mardi, Peter Liguori, responsable de l’unité divertissement à Fox, a déclaré lors du Television Critics Association Winter Press Tour, à Pasadena en Californie :

« Fox est fière d’avoir été le berceau de cette comédie innovante. Par ses critères modernes de production et ses scénaristes d’exception en passant par sa distribution d’acteurs, cette série a contribué à façonner la sitcom moderne. Cette hilarante famille, folle et bruyante, mais néanmoins désopilante et attachante, nous manquera assurément. »

Peter Liguori lors du Television Critics Association Winter Press Tour

Peter Liguori a aussi indiqué la raison de l’annulation de Malcolm, ainsi que de That ’70s Show qui prendra également fin en mai prochain :

« Nous ne voulions pas voir ces séries sombrer avant leur fin. On préfère vraiment les voir s’en aller avec une audience respectable et les faveurs du public, pour qu’elles restent dans les mémoires. »

Peter Liguori lors du Television Critics Association Winter Press Tour

Le dernier épisode de la septième saison débutée le 30 septembre dernier devrait être diffusé le dimanche 14 mai 2006 sur Fox, qui sera précédé par le 150e épisode.

L’aventure Malcolm in the Middle a débuté le 9 janvier 2000 sur Fox, et a catapulté cette famille dysfonctionnelle dans l’histoire de la télévision. Rarement une série comique aura reçu autant de récompenses, aussi prestigieuses que le Peabody Award, le Grammy, ainsi que six Emmy Awards ! Un véritable plébiscite du public et de la profession.

Malcolm, où l’histoire de cinq frères qui font tourner en bourrique leurs deux parents, Lois (Jane Kaczmarek), la maman franche et autoritaire, et Hal (Bryan Cranston), le papa gaffeur et rêveur. Cinq frères donc, aux caractères bien trempés : Malcolm (Frankie Muniz), jeune garçon surdoué qui tente tant bien que mal de se frayer un chemin entre sa vie de famille et sa vie sociale, et qui se sent totalement incompris malgré son quotient intellectuel hors norme, Reese (Justin Berfield), doté d’une acuité à la bêtise inégalée, Francis (Christopher Materson), l’aîné, en froid avec l’autorité et familier aux déménagements, Dewey (Erik Per Sullivan), le petit futé mélomane, et Jamie (Lukas et James Rodriguez), le petit dernier, nouveau bouc émissaire de la famille.

Outre les nombreuses scènes cultes et les dialogues savoureux servis par des acteurs au sommet de leur art malgré leur jeune âge pour certains, Malcolm aura marqué son public par une signature unique et innovante, qui a fait son succès : dialogue avec le téléspectateur, tournage avec une seule caméra, flash-back, absence de rires en boîte. Tout au long de ses sept ans, la série aura d’ailleurs invité de nombreuses guest stars, comme Cloris Leachman, Bea Arthur, Susan Sarandon, Bradley Whitford, Rosanna Arquette, Heidi Klum, Magic Johnson, Christina Ricci, Howie Long, Terry Bradshaw, Jason Alexander et Jesse Jackson.

La fin de Malcolm était redoutée par tous depuis le départ du créateur Linwood Boomer, et l’annonce déjà miraculeuse de la septième saison. Le communiqué de Fox tombe d’ailleurs justement la semaine où la chaîne a décidé de remettre Malcolm dans sa plage originelle du dimanche soir. Nul doute que cette annonce sera un formidable coup de publicité pour les dernières semaines de vie du petit surdoué. On ne pouvait rêver mieux pour finir la série en beauté avec le tout dernier épisode du 14 mai qui promet d’être grandiose… La dernière fois où l’en entendra le générique culte et son gimmick désormais célèbre : « Life is Unfair… »

Sur le même sujet

Mots clés : , , , ,

Commentaires