Articles

Des scénaristes de Malcolm dans la grève

Des anciens de l'équipe se sont distingués durant le mouvement du syndicat des scénaristes qui paralyse la télévision américaine.

La grève des scénaristes à Los Angeles en 2007. © Barbara Davidson / Los Angeles Times
La grève des scénaristes à Los Angeles en 2007.

« Ah, John (Fitzgerald Kennedy, NDLR), vous êtes mort trop jeune ! (…) On a pu aller sur la Lune ! Beau gaspillage de pognon… Je vais vous dire ce qui me manque le plus John : durant toutes ces années, on n’a plus jamais eu de président aussi génial que vous. »

« Ce qui est important, c’est que tu seras la seule personne à ce poste (celui de président des États-Unis, NDLR) à se sentir enfin un tant soit peu concernée par les petites gens tels que nous ! »

Vous avez bien évidemment reconnu dans ces quelques extraits Malcolm. Rares ont été les séries qui ont osé critiquer avec un humour aussi subversif la politique, la religion, l’armée… Pas étonnant donc de voir leurs anciens scénaristes prendre part aux piquets de grève des scénaristes américains !

Quelques uns de ceux qui furent les scénaristes de Malcolm ont en effet été cités dans des récents articles ou ont eux-mêmes rédigé leurs propres billets ou chroniques sur des blogs traitant de la grève de la Writers Guild of America.

Jay Kogen (auteur d’« On ira tous au paradis », « La force de l’engagement », « Une dent contre toi », etc.), a publié une longue lettre particulièrement virulente contre le syndicat des producteurs le 6 janvier dernier dans laquelle il s’engage aussi fermement que ses confères grévistes. Jay Kogen conseille aux scénaristes de ne pas écouter l’AMPTP (Alliance of Motion Picture and Television Producers) tant qu’ils ne sont pas prêts à négocier. Ce qu’ils ne seraient pas prêts de faire pour le moment selon lui… Il écrit :

« La grève, qui aurait pu être évitée si les producteurs avaient voulu négocier, a le potentiel de durer pour je ne sais combien de temps. (…) Certains grévistes membres de la WGA veulent reprendre le travail et sauver les meubles, mais ce serait céder à l’ultimatum lancé par l’AMPTP (Alliance of Motion Picture and Television Producers, NDLR) et n’obtenir que le minimum syndical de nos revendications. Je veux aussi que la grève se termine, mais je ne pense pas que nous devrions écouter leurs provocations. (…) Ils ne sont pas prêts à négocier. Ils ne font rien pour. Ils nous menacent. Ils prétendent être ouverts au dialogue pour mieux exiger que l’on renonce à nos revendications légitimes sans rien recevoir en retour. »

Jay Kogen à Writers Guild of America

L’agence de presse Reuters rapporte enfin le 10 janvier dernier que David Sacks a profité de la grève des scénaristes pour écrire un livre pour enfants parallèlement à ses fonctions de producteur exécutif dans The Root of All Evil, sur la chaîne Comedy Central. Il s’agit d’une allégorie qui raconte l’histoire de Vikings qui se retrouvent au milieu de New York à l’heure actuelle. « Ça a été un excellent exutoire pendant les grèves« , a confié Sacks à Reuters, qui vient de terminer le deuxième jet de l’ouvrage avec son co-auteur Brian Ross. Travailler plus pour gagner plus, comme on dit…

Commentaires

Sur le même sujet

Mots clés : , ,