Actualité

Bryan Cranston en larmes à propos de Breaking Bad

L’interprète de Hal a eu du mal à retenir ses larmes en évoquant un tournage très éprouvant psychologiquement.

Inside the Actors Studio est une émission de référence pour l’art audiovisuel aux États-Unis. Diffusé depuis 1994 et accessible depuis 125 pays, le show de James Lipton (plus sérieux que la plupart des émissions de divertissement, et inspiré pour la petite histoire par le très français Bouillon de culture de Bernard Pivot) recevait cette semaine Bryan Cranston pour une longue interview retraçant les moments forts de sa carrière.

Au cours de l’émission, une séquence a particulièrement marqué les esprits : on y voit l’acteur évoquer une scène bouleversante de Breaking Bad, la série produite après Malcolm et qui l’a encore davantage fait connaître auprès du grand public.

Dans ce passage de la fin de la saison 2 (attention aux spoilers si vous ne l’avez pas encore vue), Walter White est confronté à un cruel dilemme lorsque Jane, la petite-amie de Jesse fait un grave malaise sous ses yeux. Voilà comment Bryan Cranston a vécu le tournage de cette scène, ses émotions de comédien père de famille se mêlant à celles de son personnage :

« Ce que les gens en-dehors du métier doivent comprendre, c’est que les acteurs paient un prix, un sacrifice émotionnel qu’il faut être prêt à consentir. Quand je repense à cette scène, j’entends beaucoup de choses. Jane commence à tousser, alors Walt va vers elle, c’est un réflexe humain. Mais avant d’arriver à son chevet, il s’arrête en pensant “Attends, c’est une toxicomane. Elle a fait replonger Jesse dans l’héroïne, il va mourir par sa faute. C’est peut-être mieux que je ne fasse rien. Mais en même temps c’est une gamine, elle pourrait être ma fille. »

Bryan Cranston à Inside the Actors Studio

Bryan Cranston s’arrête et passe sa main sur son visage avant de reprendre, très ému :

« Et là je visualise le visage de ma propre fille [Taylor, née en 1993, NDLR] à la place du sien. »

Bryan Cranston à Inside the Actors Studio

Il s’arrête à nouveau.

« Je n’avais pas du tout prévu ça. Le fait de vouloir logiquement lui sauver la vie car ce n’est après tout qu’une jeune fille… et malgré ça, ne pas le faire.’Oui elle m’a menacé. Mais bon, on pourrait résoudre ça après.’

Donc il y a ces deux désirs contradictoires qui s’affrontent. Et là je vois le visage de ma fille sur le sien. C’est à ce moment-là que ça m’a pris à la gorge, je crois que c’est pour ça qu’on me voit fermer les yeux. Ensuite je me suis dit : ‘Oublie, va de l’avant. Tu ne l’as pas tuée, elle s’est tuée toute seule.’
Et d’un seul coup, l’image de ma fille a disparu. »

Bryan Cranston à Inside the Actors Studio

Un moment très émouvant partagé par l’acteur qui sera à l’affiche de Trumbo, dans les salles françaises à partir du 27 janvier 2016.

Sur le même sujet

Mots clés : , , ,

Commentaires