Saison 3, épisode 02

« Émancipation »

Note
(1 votes, average: 5,00 out of 5)
Titres
France Émancipation
États-Unis Emancipation (2)
Numéro
43 (3.02)
Code de production
06-01-302
Première diffusion
États-Unis   14 novembre 2001   Fox Broadcasting Company
16 800 000 téléspectateurs
France   12 septembre 2003   M6
8 100 000 téléspectateurs
Scénario
Alan J. Higgins
Réalisation
Personnages
Chris Eigeman (Lionel Herkabe), Craig Lamar Traylor (Stevie Kenarban), Daniel von Bargen (Edwin Spangler), Evan Matthew Cohen (Lloyd), Kyle Sullivan (Dabney Hooper), Victor Z. Isaac (Kevin), Bryan Burke (Gus), Mary Pat Gleason (femme)

Résumé

Scène d'introduction Francis fait ses bagages et s’apprête à quitter l’école militaire, quand il reçoit la visite du Commandant Spangler...

Francis vient de quitter l’école militaire et vient voir ses parents. Si Hal se range du côté de son fils, Lois en revanche ne lui pardonne pas son geste et feint de l’ignorer, allant même jusqu’à lui refermer la porte au nez. Pendant que Reese fait sa rentrée au lycée, la classe des surdoués accueille un nouvel instituteur, une ancienne « tête d’ampoule » : Lionel Herkabe. Excités d’avoir un enseignant qui peut enfin les comprendre, les élèves déchantent vite : Herkabe a le culte du résultat, et les met en compétition en leur montrant un tableau d’évaluation qui les classe suivant leurs résultats, et qu’il modifie en temps réel. Mais Malcolm a un plan qu’il confie à ses camarades : ne pas entrer dans le jeu d’Herkabe et échouer au prochain test…

Détail des intrigues

Francis fait ses bagages et s’apprête à quitter l’école militaire. Le commandant Spangler vient lui dire au revoir et le remercie solennellement pour toute l’inspiration et la motivation que lui ont prodiguées sa désobéissance et son rejet de l’autorité. En gage de sa reconnaissance, Spangler offre une épée à Francis. Touché, Francis contemple la lame, la manipule un peu et, dans un geste maladroit, coupe la deuxième main de Spangler. On voit Spangler à sa machine à écrire, avec maintenant deux crochets.

C’est la rentrée. Alors que Reese entre au lycée, les têtes d’ampoule découvrent leur nouveau professeur, Lionel Herkabe. Convaincu qu’ils se reposent trop sur leurs facilités, Mr Herkabe instaure parmi les surdoués un climat de performance et de concurrence censé les poussés jusqu’à leurs extrêmes limites. Révolté, Malcolm organise la résistance…

Francis revient à la maison pour discuter avec ses parents de son émancipation, mais il est accueilli par un Hal fou de rage, des frères indignés et une mère qui choisit de l’ignorer totalement…

Anecdotes

  • Cet épisode marque les premières apparitions de Lionel Herkabe (Chris Eigeman), qui remplace le personnage de Caroline, et de Kevin (Victor Z. Isaac), qui remplace Kyle.

Répliques cultes

    • M. Herkabe : Qui est Dabney ?
    • Dabney : C’est moi, monsieur ! J’ai pris la liberté de vous commander un cappuccino décaféiné !
    • M. Herkabe : Laissez-moi deviner… Enorme carence affective ? Vous faites encore pipi au lit ? Et comme personne ne vous donne d’affection chez vous, vous comptez sur moi ? Grossière erreur, mon cher… Et le maniaque compulsif constipé, qui est-ce ? Qui souffre d’une secrète envie de tuer sa petite maman adorée ?
    • Kevin : C’est moi, monsieur. Pitié, pas un mot de plus…
    • M. Herkabe : Pour votre gouverne, sachez que j’ai été comme vous… une tête d’ampoule ! Et je suis sûr que moi aussi j’aurais fait n’importe quoi pour m’attirer les faveurs du prof, aussi idiot soit-il, le jour de la rentrée des classes. Oui, je sais ce que c’est. A moi aussi, on m’a dit des trucs très sympas, du genre « Oh, tu es si intelligent ! Tu peux réussir tout ce que tu ce que tu veux avec si peu d’efforts ! Tout sera si facile pour toi ! ». On s’est foutu de ma gu… ! Tout ce qu’il me reste, c’est une ex-femme et 14 millions de dollars de dette. Alors, je refuse qu’on vous laisse tomber dans le piège que la société vous tend ! La fête est finie, jeunes gens ! Vous en avez bien assez profité ! Il est plus que temps qu’on vous motive, qu’on vous teste et qu’on vous mette au défi… de repousser vos limites ! C’est vrai, je vous l’accorde, je n’ai pas de diplôme d’enseignement contrairement à la plupart des gens à qui j’ai dû serrer la main ce matin en salle des profs, mais quoi qu’il en soit, je ferai de mon mieux avec ce que j’ai : mon double doctorat de la fac d’Harvard !
    • Lloyd : C’est une évaluation ?
    • M. Herkabe : Oui, vous avez vingt minutes.
    • Dabney : Mais, y’a six rédactions, monsieur…
    • M. Herkabe : Oh, pardon, désolé ! Je croyais que c’était une classe de surdoués ! Allez-y !
    • M. Herkabe : Bon, j’ai les résultats de l’évaluation. Vous avez tous eu A. Mais, puisque vous êtes une classe de surdoués, j’ai également tenu compte de la cohérence de l’argumentation, du niveau de la langue utilisé, ainsi que de la présentation, ce qui nous donne ceci.
    • Malcolm : Qu’est-ce que c’est ?
    • M. Herkabe : C’est un classement.
    • Malcolm : Mais, je croyais qu’on avait tous eu A ?
    • M. Herkabe : Vous avez tous A. Mais certains d’entre vous ont un A de meilleure qualité.
    • Lloyd : Mais, on a quand même tous un A ?
    • M. Herkabe : Evidemment.
    • Malcolm : Alors, ça n’apporte rien de plus d’être en haut du classement ?
    • M. Herkabe : Rien du tout. Juste de savoir que toi, tu es… [Désignant Malcolm] le numéro 1. Et que toi, [Désignant Kevin] tu n’es pas… le numéro 1. Oui, numéro 5 ?
    • Dabney : Moi, c’est Dabney, monsieur.
    • M. Herkabe : Je sais. Alors, numéro 5 ?
    • Dabney : J’ai oublié.
    • Reese : Qu’est-ce que tu regardes ?
    • Dewey : Ben, Francis !
    • Reese : Il est toujours dehors ?
    • Dewey : Bah oui. Il mange les graines des petits oiseaux.
    • Dewey [À Francis] : Un jour, quand tu reviendras ici, et que tu seras au chômage, et que tu sauras pas où dormir le soir, tu auras qu’à venir dans mon château, d’accord ?
    • Lois : Je suis là, je t’écoute.
    • Francis : Tu n’as que ce que tu mérites ! C’est ta faute ! C’est le résultat de ton acharnement ! Je pars en Alaska, et toi, tu n’auras plus de fils ! Et toutes les méchancetés que tu m’as faites, je les ai faites figurer dans mon DOSSIER !
    • Lois : Les méchancetés que je t’ai faites ? On a fait sacrifices sur sacrifices pour toi ! Et toi, tu n’as fait que me poignarder !
    • Francis : Te poignarder ? Moi, j’ai des cicatrices ! Pas toi ! Trois ans et demi dans une école militaire !
    • Lois : On s’est privés pour que t’y ailles dans cette école !
    • Francis : Oh ! Oh ! Et tu veux peut-être que je te remercie aussi ? Merci, maman, d’avoir fait de ma vie un ENFER !

Musiques

    • Musique "Don't Sleep in the Subway" - Petula Clark
      Scène Lois allume l'auto-radio alors que Francis la supplie de l'écouter.
    • Musique "Pump it Up" - Elvis Costello
      Scène Les "têtes d'ampoule" se lancent dans la guerre à celui qui sera le plus intelligent.

Commentaires